• Thomas de Quincey – Confessions d’un mangeur d’opium 1927


    Première édition Française d’un ouvrage paru en Grande-Bretagne en 1822. Bibliothèque Cosmopolite – Editions Delamain-Boutelleau à Paris, 1927.

    L’auteur (1785-1859), après de brillantes études, s’enfuit au Pays de Galle ou il devient journaliste, fait huit enfants à son épouse et consomme régulièrement de l’opium. Dans cet ouvrage, il analyse avec lucidité sa dépendance de façon surprenante.

    Il publiera en 1827 « De l’assassinat considéré comme un des beaux-arts » (des savants étudient les crimes comme des chef d’oeuvres artistiques et élaborent les critères esthétiques d’un « bon » assassinat) qui fera partie avec les écrits d’Edgar Poe et d’Emile Gaboriau des premières ébauches du roman criminel au 19ème siècle.

    Réédité plusieurs fois depuis 1927 en Français. Indice 6/10