• Robert Tachet

    Personnage mystérieux de la littérature d’après-guerre, il semble que Robert Tachet ait fréquenté la bande à Roger Dermée car on le retrouve dans des collections de la nébuleuse comme Le Gars Blankie en 1952-53 (éditions du Condor), les Grands Romans Noirs en 52 (Le Trotteur), la collection des Grands Romans Dessinés en 53-55 (Presses Mondiales) et encore La Grenade (SEPFE).

    D’aucuns pensent que ce nom a servi aussi pour certains livres d’André Héléna, relus et corrigés par Tachet lui même… Mystère.

    On sait aussi qu’il utilise des pseudonymes comme Tony Caddona en 1954 (Presses Mondiales – Romans d’atmosphères) avant que ses titres ne soit réutilisés dans les multiples rééditions d’André Guerber sous les noms de Burt Lemming, R. Morgan ou P. Zanzibar …

    L’ange est venu trop tard a été fini d’écrire en novembre 1945 à Marseille et raconte le difficile retour à la vie civile d’Enrico Battini après la guerre en Somalie et en Espagne. Il est signé d’un autre pseudo de Tachet, Pierino Baldini. Edité sous le label Presses Mondiales et imprimé sur les presses des éditions le Trotteur en Juin1953.

    La couverture est remarquablement dessinée par Edmundo Marculeta .

    Indice 5/10.