• Editions Thill 1

    Publié par les éditions belges Thill, puis par les éditions de la Porte Saint-Martin (sous la direction de M. Dauchy), cette série d’ouvrages parus entre 1953 et 1971 a pour thème principal l’espionne dans tous ses genres confrontée à la violence des hommes …

    Ecrits en partie par Georges Roques et Alain Paucard, ces livres ont été réédités, sans doute sous forme d’auto-édition, avec une fâcheuse tendance à réimprimer les ouvrages sous des couvertures souvent identiques … Parmi les illustrateurs, on retrouve Alex Pinon, Aslan et Jacques Thibésart (Nik).
    Cette série n’est pas sans rappeler celle des Gretchen parue aux éditions Jean Froissard …écrite par un certain Karl-Heinz Helms-Liesenhoff dont le sonorité du nom peut se rapprocher des auteurs de ces ouvrages (Karl Vondorff et L-K Von Himeloff …).

    Indice 7/10.

    Femmes à Soldats – Georges Roques, Editions de la Porte Saint-Martin 1953
    Commando de Femmes – Georges Roques, Editions de la Porte Saint-Martin
    Mousmées et GI – Franck Williams, Editions de la Porte Saint-Martin
    Fraulein Elsa – Karl Vondorff, éditions de la Porte Saint-Martin (Presses des éditions Thill) 1954
    Femmes maudites – Karl Vondorff, Editions de la Porte Saint-Martin
    Femmes de SS, K. Vandorff, Editions de la Porte Saint-Martin
    Gretchen’s – Vicker Wolf, sans mention d’éditeur 1960
    Femmes sous la Torture – L-K Von Himeloff (Alain Paucard) , Editions Thill
    Commando de Femmes – Georges Roques, Editions Thill 1965
    Dans les Griffes de la Gestapo – Heinrich Muller, Editions Belgique 1968
    La Panthère Nazie – Hans Werner, Editions Belgique
    Mousmées et GI – Franck Williams, sans mention d’éditeur
    Gretchen et SS – Vicker Wolf, Collection du Dragon, Editions Thill 1969
    Femmes Révoltées, L-K Von Himeloff, Editions Thill
    Commando de Femmes – Georges Roques, sans mention d’éditeur
    Les Camps de l’Amour – Georges Roques, sans mention d’éditeur
    Bourreaux de Femmes – K.-H. Von Himeloff (Alain Paucard), sans mention d’éditeur 1970
    Etoiles rouges et collants noirs – L.K. Von Himeloff (Alain Paucard) 1971

    Le vice dans la peau – Jef Bruneel, Editions Aphrodite 1958
    Femmes à Soldats – Georges Roques, Editions Thill ?
    Femmes à Soldats – Georges Roques, Editions Thill 1969

    Commando de Femmes – Georges Roques, Editions Thill 1950
    Commando de Femmes – Georges Roques, Editions de la Porte Saint-Martin 1953
    Commando de Femmes – Georges Roques, sans mention d’éditeur 1969

  • Famille Roques

    On ne peux évoquer le roman érotique d’après guerre sans parler de René Roques. Ce romancier se moquait des interdictions et autres censures et publiait à son propre compte des textes toujours à la limite du permis …

    Fin des années 40 et début 50

    Ce qui nous a valu pendant une vingtaine d’années des livres tous plus « chauds » les uns que les autres, autoédités chez l’auteur, 54 boulevard Beaumarchais, à Paris.
    Notez quelques belles couvertures de Micha.

    Début 50

    Dès 1952, son fils Georges Roques, publia aussi du roman érotique (sous les pseudonymes de Georgie Rock et Georgie Rockmann), on le retrouvera dans des productions abondantes dans les années soixante sous son vrai nom (ou les pseudos de Luis Della Rocca ou Georges Dariège).

    Fin 50

    Il sévira dans presque toutes les maisons qui publièrent du polar érotique sur Paris (pour ne citer que les plus connues C.P.E. (frères Pic), La Dernière Chance, les Nymphes, le Vivier, le Fétiche ou encore Aphrodite à Bruxelles – pour tous ces éditeurs voir le blog …).

    Années 60

    On ne compte plus le nombre d’interdictions et d’amendes des tribunaux les concernant. L’aventure durant une bonne quarantaine d’années (Georges Roques fût encore condamné en 1985 …).

    Curiosités à découvrir, indice 4/10.