• Paris Tabou – 1949-1953

    Publiée aux éditions Extensia à Paris, cette revue légère et audacieuse pour l’époque ne peux pas laisser indifférent les lecteurs curieux comme moi.

    Tirant son titre d’une célèbre boite de nuit parisienne ouverte en 1947 (le Tabou, 33 Rue Dauphine à Saint-Germain des Prés), ce magazine réservé aux adultes d’alors recelait des nouvelles plus ou moins osées accompagnées de dessins ou de photos noir et blanc de femmes (plus ou moins) nues. On y retrouve ainsi quelques auteurs sous pseudonyme de l’époque tel Boris Vian ou Frédéric Dard.

    Les éditions Extensia publièrent aussi d’autres revues telles « Régal, Sensations, Chiche ou encore Rose et Noir ». L’autre intérêt de ces magazines demeure la fantastique couverture réalisée à partir du numéro 6 par un génial italien, Gino Boccasile.

    Boccasile est né en 1901 en Italie, entre à l’âge de 24 ans à l’agence Mauzan-Morzentia et travaille sous la direction de Achille Mauzan, le célèbre affichiste. Après un voyage à Paris et en Argentine, il retourne dans son pays natal durant les années trente et réalise alors de nombreuses affiches et publicités pour Pitigrilli. Avec l’arrivée au pouvoir de Mussolini, ses talents sont mis à contribution, il peint de nombreuses affiches de propagande pour le régime fasciste.


    Durant le conflit, il quitte l’Italie pour se réfugier en France et trouve du travail auprès des éditions Extensia qui abandonne ses revues de charme pour se reconvertir dans les livres pour enfants. Boccasile continue alors à peindre son chenapan sans ses victimes sexy. Après être rentré en Italie, il décède en 1952.

    Présenté ici les 32 premiers titres, admirez le jeu entre le gamin malicieux et la pin up surprise, des illustrations superbes…
    Indice pour la collection complète 6/10.