• Un concept : La Pin-up déshabillable

    Concept venu tout droit des Etats-Unis après-guerre, la Pin-up déshabillable parait dans la revue Paris-Hollywood à partir de 1949.

    Le principe est simple : une jeune fille est présentée avec une feuille
    de cristal sur elle, où sont dessinés des vêtements masquant habilement
    son corps. En soulevant la feuille, on peut voir la jeune fille
    entièrement dénudée…

    Ce concept est parfois adapté avec des photos anaglyphes (à mater avec des lunettes bicolores pour en accentuer le relief…).

    Les dessinateurs sont des classiques de ces années de gloire de la pin-up : Pierre-Laurent Brénot qui signe « Carols » ses créatures, Roger Brard qui nous livre des modèles particulièrement bien charnues au niveau fessier, et quelquefois René Caillé.

    Cette revue est a été interdite par la Commission de surveillance le 31 mars 1950, mais se trouve encore au fond de cartons dans les brocantes… A l’heure d’internet, on est pas prêt d’en revoir sur les présentoirs des libraires !