• Société des Editions de la Belle Fontaine

    La Société des Editions de la Belle Fontaine dite S.E.B.F. semble débuter dans le milieu éditorial par des bandes dessinées parues en 1945 sous le nom de Collection de Jean-François et signées Castri.

    Puis elle publie de petits fascicules policiers sous la forme de deux collections : Les aventures de Théodore Rouma écrites entièrement par Jean d’Auffargis et Passions et Aventures qui mélange d’autres romanciers français bien souvent sous pseudonymes.

    1/ Les aventures de Théodore Rouma :

    Illustrées par René Charles puis par René Brantonne, les aventures de ce jeune détective sont créées par Jean d’Auffargis, alias Maurice Laporte (1901-1987), curieux personnage qui est un des membres fondateurs des Jeunesses Communistes de France. Délégué du parti à Moscou, il est déçu par les dérives du communisme et devient au fil du temps un fervent anti-bolcheviste, ce qui le conduira de l’autre côté en servant les nazis pendant la guerre.
    Il aurait trouvé refuge en Suisse pour ne pas être inquiété après-guerre, et publié des titres au Québec en 1947. Le nom de Théodore Rouma aurait été un prête-nom alors qu’il était en Russie.

    Jean d’Auffargis : Aimez-moi ce soir
    Jean d’Auffargis : Etrange meurtre au téléphone
    Jean d’Auffargis : L’agent secret
    Jean d’Auffargis : La maitresse aux yeux pers
    Jean d’Auffargis : L’amour passe à minuit
    Jean d’Auffargis : L’assassin c’est le lecteur !
    Jean d’Auffargis : L’assassin ne fume que des gauloises
    Jean d’Auffargis : Le Cadavre dans le trou de l’aiguille
    Jean d’Auffargis : Le mystère du cercle rouge
    Jean d’Auffargis : Le serment fatal
    Jean d’Auffargis : On recherche jolie femme brune
    Jean d’Auffargis : L’assassin frappe toujours de face
    Jean d’Auffargis : Y-a-t-il un fantôme à l’Elysée ?
    Jean d’Auffargis : Seules les femmes survivent
    Jean d’Auffargis : La fille du gangster
    Jean d’Auffargis : L’énigmatique inspecteur du Yard
    Jean d’Auffargis : Le fantôme d’Elvire Lhommel
    Jean d’Auffargis : Les Trois pendus de la Tour Eiffel
    Jean d’Auffargis : La Vierge volée
    Jean d’Auffargis : Du sang sur la main
    Jean d’Auffargis : Les millions de la princesse
    Jean d’Auffargis : Les tarots de la mort

    Au Québec en 1947 :
    Jean d’Auffargis : Les trois pendus du pont Jacques-Cartier
    Jean d’Auffargis : Fantôme au Parlement

    2/ Passions et aventures

    Plus classiques, ces petites histoires sont en grande partie signées Lucien Fresneuse, peut être sous de multiples pseudonymes, toujours avec des illustrations de couvertures signées René Charles et Marcel Bloch et beaucoup plus belles de René Brantonne :


    Pierre Noisy : Amnésique par amour
    Pierre Noisy : On a volé un autobus
    Henri Pelvoux : La femme de sa vie
    Gisèle martine : La madone de l’océan
    Ralph Beilgraye : Les trois miracles
    John Flynt : Mystérieuse nuit de noces
    Pierre Noisy : Cœur pervers
    Mary A. Northold : Orages
    Lucien Fresneuse : Le crépuscule de l’amour
    Jean Ferreol : L’homme à la canadienne de cuir
    Marcel Dargey : Celui qu’on attendait pas
    Sylvelie : Le grand départ
    François Grant : Le diamant bleu
    Pierre-André Michel : L’escale imprévue
    Douglas Longford : L’inconnue de l’Orient-express
    La vengeance du Bouddha – Blaise de Gimont
    L’amoureuse méprise – Pierre Noisi
    Rivales – Mary Land
    Lucien Freneuse : La perle noire
    Pierre Tinchebray : Stop
    Jacqueline Varenne : L’homme des Andes
    Lucien Fresneuse : Son seul amour
    Henri Pelvoux : L’automne et le printemps
    Blaise de Gimont : Flirt

     
    Couverture Marcel Bloch

    Non présentées ici :
    A la conquête du bonheur – Jean Vimoutiers
    Pour l’amour de Jacqueline – Robert Fleury
    L’amant de la star – Ronald Longford
    La cible humaine – Pierre Noisi
    Le séducteur de Michèle – Lucien Fresneuse
    Le mas de l’amour – Lucien Fresneuse
    La sirène de neuville – Lucien Fresneuse
    Le triomphe du destin – Lucien Fresneuse
    L’écharpe verte – Douglas Longford
    Le drame de l’avion atomique – Pierre Noisi
    Le paradis retrouvé – Blaise de Gimont
    La cible humaine – Pierre Noisi
    Le roman de son amour – Flavie
    La déesse de la Jungle – Douglas Longford
    Le Châtelain de Grandvières, par Marcel Darger
    La Sirène de Neuville, par Henri Desprelles.

    Enfin, il existe deux autres tentatives éditoriales de la S.E.B.F. : la revue Lecture pour vous en 1947 (couv. sublimes de Brantonne), et une mini-série Un Grand roman de charme et d’amour :

    Merci à Michel Dubois pour son aide.