• S.E.P.E.

    La S.E.P.E. (Société d’Editions et de Publications en Exclusivité) est certainement née pendant la guerre en 1942. Elle publie à Paris pendant une dizaine d’années quelques collections dont certaines connues pour leurs auteurs.

    Ainsi a déjà été traité ici la série Le Bandeau Noir aux remarquables couvrantes de Georges Sogny.

    Une de ses collections phare est la collection « Starlett » qui réédite à partie de 1947 des titres déjà parus avant guerre, et tournée vers les classiques avec de superbes couvertures de Gaston de Sainte-Croix et de S. Monin :

    La S.E.P.E. publie encore une série de cape et d’épée illustrée par René Brantonne :

    Sa collection « Labyrinthe », d’ordinaire aux couvertures non illustres, est plus connue pour les ouvrages de Léo Malet fort recherchés encore de nos jours, avec quelques couvertures en couleur par Monin et Sainte-Croix :

    N’oublions pas cette étrange collection « France-Angleterre » ou le principe est de publier dans un seul volume un auteur français et un auteur anglais (pas simple à trouver…on note beaucoup de titres identiques à la collection Le Labyrinthe) :

    Hôtel Geneva
    / John NOTLEY – La nuit des angoisses / Thomas NARCEJAC
    Traites sur
    la mort / Yves FOUGERES – L’inspecteur et les J3 / H.G. VIOT
    L’assassin
    tue après la mort / Pierre VENCE – N’accusez personne / Yann LE CŒUR
    Le fil
    d’Ariane / E. C. R. LORAC – Le squelette dans l’armoire / Stuart GRANT
    Le linceul
    du peintre / E. C. R. LORAC – Du sang sur Grasse / Mario BÉRAUD
    Ne craignez
    plus… / Leslie EDGLEY – Meurtre au palais / Marc LUSSAN
    Le crime de
    La Coudraye / Georges RHODY – L’horloge sonne minuit / Patricia WENWORTH
    Le tour est
    joué / Gérard MONETAY – Le mort de St-Magloire / MARTINE VELLUET
    Le frisson
    noir / Constance et Gwenyth LITTLE – La poursuite de l’étoile / Didier STEFAN
    Mr Flip
    ignorait sa mort / Jean LE HALLIER – Crimes sur la rade / Georges VALBONNE
    5 ôté de 7 /
    Stuart GRANT – La 13ème balle / Marcel F.
    Les souris
    de Catalogne / Gérard MONETAY – La suite du chapitre à demain / Charles de RICHTER

    Enfin, la série « Le pouce, l’index et le majeur » avec Jean le Hallier comme auteur ne comprend que quelques titres, est complétée par Maurice Dekobra, et signe la fin des publications :

    Toute couverture non représentée ici est la bienvenue.

  • Léo Malet à la S.E.P.E.


    Coliques de Plomb – Léo Malet, S.E.P.E., 55 Avenue Georges V, Paris – 1948.
    Illustration d’Edgar Morin (?) à confirmer …

    Après sa période surréaliste, Léo Malet (1909-1996) publia pendant la guerre ses premiers ouvrages à la S.E.P.E. (Société d’Edition et de Publication en Exclusivité, Paris). Enfin pas tout à fait « en exclusivité » car La vie est dégueulasse fût réédité aux Editions du Scorpion durant la même année en 1948.

    Voir ci-après un panaché de ses différents ouvrages dans les collections Labyrinthe (1943-1945) et Bandeau noir (1948-1949) :


    Voir aussi l’étude réalisée dans le magazine « Encrage » n°9 en Septembre/Octobre 1986.

    Voir (ou revoir) la superbe collection du Bandeau Noir ici.

    Indices variables suivant le livre, entre 4/10 et 8/10.

     Léon Malet au sortir de la guerre
  • Collection Le Verrou – Ferenczi 2

    Voici un aperçu des magnifiques couvertures signées Georges Sogny (1900-1962) pour cette collection de petits fascicules parus au cours des années cinquante chez Ferenczi.


    Notez la présence de pseudonymes de Léo Malet comme Louis Refreger ou Frank Harding.

    Les premières illustrations sont visibles ici.

    Fascicules encore en circulation, indice pour la collection complète : 7/10.

  • Collection Le carré d’As

    Publié aux Les Editions et Revues Françaises (22, rue Bergère, Paris), voici un groupe de petits fascicules parus à partir de 1944 : le « Le carré d’As ».
    Chaque série avait son signe distinctif suivant le type d’histoire contée :

    – Pique : histoires policières
    – Coeur : histoires romantiques
    – Carreau : histoires d’aventures
    – Trèfle : histoires de cape et d’épée.

    Cette collection eût plusieurs présentations, en noir et rouge puis en couleur et enfin en grand format jaune. Vous avez un petit échantillonnage de tout ici. Il en est paru entre 1944 et 1947 environ une cinquantaine de titres.

    La particularité de ces fascicules et qu’ils abritent des pseudonymes d’un écrivain français du nom de Léon Malet, alias Léo Malet. (Omer Refreger, Frank Harding, Jean de Selneuves ou Lionel Doucet).

    Ces petits fascicules sont de plus en plus rares à trouver.

    Indice 7/10.

  • Bande de livres !

    Quel collectionneur n’a pas eu une fois dans sa vie le dilemme suivant : montrer son entière collection sans les bandes annonces (et donc non complète …) ou avec les bandes annonces (et foin du côté esthétique…) ?

    La bande en papier était utilisée jusqu’en 1940 pour emballer un groupe de livres et éviter que les ouvrages ne se baladent dans les cartons d’expéditions. Jusqu’au jour ou un éditeur eût l’idée de les utiliser afin de vanter son produit.

    Pendant des décennies, le lecteur a utilisé cette bande comme marque-page ou simplement jeté à la poubelle avant lecture. Après guerre une grande partie des ouvrages en possédaient une. En présentation ici quelques ouvrages recherchés bien complets de leur bandes-annonces : Jean Ray (Malpertuis), C.H. Dewisme (La porte ouverte), un pseudonyme de Frédéric dard (Antonio Giulotti), Léo malet …

    Inutile de dire que pour un amateur, la recherche de ces bandes originales est un plus au même titre qu’un envoi de l’auteur.

  • Léo Malet – Les nouveaux mystères de paris


    Publiée entre juillet1954 et février 1959, cette collection de polars signée Léo Malet nous entraine dans les aventures de Nestor Burma situées dans chaque arrondissement de Paris. Le titre de cette collection est un clin d’oeil aux « Mystères de Paris » créée par Eugène Sue.

    L’auteur, ayant appartenu au mouvement surréaliste avant guerre, livre des romans d’ambiance particulièrement réussis, ou chaque village de Paris révèle son atmosphère et ses secrets. La série ne sera jamais finie et il manquera toujours cinq arrondissements.

    Et si on pouvait me renseigner sur l’illustrateur, cela serait sympa !
    Indice pour la série complète: 5/10

  • SEPE : Collection Le bandeau noir /2

    Simplement quelques premières de couverture pour la beauté de leurs mises en scènes …
    Sur ma liste mise à jour, 43 titres recensés.

     Georges Sogny n’a pas eu la reconnaissance qu’il mérite, c’est à mon sens un des plus fabuleux illustrateurs du roman populaire Français … Toutes les aides pour finir cette présentation sont bienvenues !

    Georges Sogny (merci à Zorg pour cette trouvaille)

    Voir le début de la collection ici.

    Indice 6/10.

    SEPE – Collection le bandeau Noir :

    Une fleur sait qui a tué… – Laurent Villars (1943)
    Balto l’homme des ténèbres – Yves Dermèze
    L’ombre du grand mur – Léo Malet (1944)
    L’équipée héroïque : une aventure de Richard Tourneur – Jean Micro
    La balle à blanc – Yves Dugenest
    Le bouton du mandarin – Monet des Forges
    L’armure du diable – Yves Dermèze
    L’énigmatique Mr. Breen – George Fronval (1945)
    Treize dans l’île – Yann Le Coeur
    L’énigme de Bressac – Pierre Champion
    Le pendu du bord du lac – José Lacaze
    Le maître de la mort – Jean Micro
    « Petit-Gris » s’est suicidé – Irène Gaucher
    M. Dupont et le sphinx – David H. Christmas
    Le justicier souriant : nouvelles aventures de Richard Tourneur – Jean Micro
    Le tableau qui tue – Vergex
    Meurtre à Saint-Moritz – Edmond de Romazières (1946)
    Dix secondes d’obscurité -René Blanckeman
    La dame au turban vert – Jean Micro
    L’image poignardée – Josée Lacaze
    Le bourreau arrive à six heures – Pierre Delorme
    Il y avait un cantonnier – Hélène de Bauclas
    La maison du polonais pendu – Roger Trubert (1947)
    Meurtre à La Havane – George Harmon Coxe
    Le rêve d’Icare – Michel Faure
    Le collier du dernier soir – Jacques Thinus (1948)
    La suite du chapitre à demain – Charles de Richter
    L’épingle dans la neige – Jacques Levert
    Crime sans assassin – Simone St Clair et G. Steff
    10 ans de bagne – Jean Barois
    Le train fantôme – André Liaunet
    Johnny Métal – Léo Malet
    J’ai envie de pleurer – Ras-Foralt (1949)
    2 morts… 20 milliards – Robert Collard
    L’affaire Maucastel – Henri Daël
    Cattleya ou le faux témoignage – Yann Le Coeur
    Virginia a les yeux gris – Marmaduke Mac-Persh
    Le pavillon de l’impasse – Pierre Bastide
    On a tué les fiancés – Jean Micro
    La femme de ménage ne vient pas le dimanche – A. Laurens (1950)
    Escale à Colombo – Roger Trubert
    Notre-Dame des cèdres – Villarnoir
    Le spectre de Kermaur – Sepheratz