• Collection FAMA

    Collection parue aux éditions SEPIA (Société d’Editions Publications et Industries Annexes – Anciennement Marcel Daubin) rue d’Alésia à Paris. Cette série qui raconte des histoires à l’eau de rose commence par de petites couvertures illustrées à partir de 1921, et ce jusqu’en 1946 (720 titres parus).

    Puis en 1947 une seconde série voit le jour, et change de couverture en 1950 au numéro 35 . Ce sont elles qui sont en présentations ci-dessous.

    Les dessins sont en majorité d’un certain Francois (?) Harff, complétées par certaines de Jihel (Jacques Leclerc) – Voir le fantastique travail de Tonton Pierre ici pour de plus amples informations..

    33  Pour sauver notre amour – Jacques Sempré  1950
    34  Le petit elfe  – M. Contino
    35 Le Cavalier de la falaise –
    Edel Viges 1951
    36 Princesse ClaribelleMarie Missir-Sapet
    37 La Seconde Madame DermontMarguerite de Peretti
    38 Le Château des Sept-douleursMarguerite Geestelink
    39 Le Lit rougeAlice de Chavannes  1952
    40 Le héros de JacquelineDory
    41 La route du bonheur – Annie-Pierre
    Hot

    42 La fiancée des marais d’enferGermaine
    Pelletan

    43  Histoires d’amour  – Claire Saint Rémy et Noël Santon
    44 La fête persaneAnne des Baux
    45  La messagèreLidone
    46  Y avait trois filles dans un
    pré… – Claude de Garren

    47 Son trop jeune papa – Nany Darssy
    48  Le démon des neiges –  José Bozzi  1953
    49 Captivante ondineLucie-Claire Murieel
    50  Une enfant sur la routeMarguerite Geestelink
    51  Le rendez-vous du
    mercrediAnnie Pierre Hot
    52 le manoir aux chimèresMarguerite
    de Peretti

    53 Cinéma !… Cinéma !…Marthe FIEL
    54 Jacquine et ses amoursMarie-José Rioux
    55  Sylva la sauvageonneClaude
    Mouthiez
    1954
    56 Du grenier au plein cielEmilienne
    Chardon

    57 quand le soir descendJeanne Tibaint
    58  Kari la Hungara – Marylise Bessières
    59 MillionnaireLidone
    60 Du rêve à l’amour – M. Morgane
    61 L’amour décideMarguerite
    Geestelink

    62 Un coeur dans un châteauPatrice Buet
    63 Les Jeux sont faits Edel Viges 1955
    64 Et le beau temps revint Anne des Baux
    65 Qui perd gagne – Marie-José Rioux
    66  Ni Mademoiselle…Ni Madame…
    Jacques Sempré
    67 L’ ombre de ma vieMarthe
    Fiel

    68 l’ombre s’effaceMarthe Fiel
    69 Du ciel d’azur au ciel de feu – Dominique
    Renouard

    70 La Madonne du vitrail – Annie-Pierre
    Hot
     
    71 Une Jeune fille en troisième
    classeMary Lysane
    72 Erendira – Elisabeth Bontemps
    73 Dans les tiroirs de Michel – Y. de
    Valloires

    74  La route du village – Jeanne Tibaint
    75 Le Bonheur difficile Lidone 1956
    76 La Rolls-Royce de Cendrillon Valentine
    77 La rédemption de KermannochElisabeth Bontemps  
    78 Bleu sur fond noirLouise
    Toudet

    79 Un drame dans la creuse ?
    Marthe
    Fiel

    80 La Légende des roses rougesMarguerite Geestelink
  • Max Mériel

    Mais qui est Max Mériel ?

    Cette question demeure sans réponse sérieuse à ce jour.

    On sait qu’il a publié une dizaine d’ouvrages entre 1948 et 1958, chez Roger Dermée entre autres et ses petites maisons d’éditions éphémères. Etait-ce son vrai nom ou l’a-t-il emprunté à la petite commune du Val d’Oise ? Mystère …

    … A sa proie attachée (couverture de Jihel)
    @ Le Trotteur et Presse mondiales, 1953

    Il était parait-il avocat le jour et écrivait la nuit. Son style est des plus classiques avec une légère prédilection à traiter des sujets un peu tendancieux.

    Corinne ou les voluptés vénitiennes (couverture superbe de Jihel)
    @ Armand Fleury , coll. La grande ourse , 1951
    860 pages !
    Roman historique se déroulant à Venise à la fin de 18° siècle, partant de la Révolution française jusqu’à la Campagne d’Italie menée d’une main de maitre par Bonaparte et qui raconte les tractations secrètes entre la République de Venise et Louis XVIII afin de rétablir la Monarchie en France.
    Toute information complémentaire est bienvenue !
  • Voluptueuse …

    Volup-tueuse couverture de Jihel, traduction d’Henri Musnik pour ce roman paru à la Maison des écrivains en 1950, certainement encore une coquille vide du sieur Dermée…

    Jack Woodford (1894-1971) est un écrivain américain né à Chicago – de son vrai nom Josiah Pitts Woolfolk. Pigiste dans les gazettes de Chicago, il publie avant guerre plus d’un millier de d’articles dans une soixantaine de journaux.
    Caractéristique de l’écrivain prolifique, il affirme pouvoir taper plus de 1200 mots à l’heure sur sa machine à écrire. Entre 1934 et 1939, la MGM réalise plusieurs longs métrages adaptés de ses ouvrages : The Magician’s Daughter (1938), Anaesthesia (1938), What Do You Think? (1938), et Happily Buried (1939) ;  En 1940, il est l’un des romanciers les plus édités aux Etats-Unis.

    En 1946, il fonde sa propre maison d’éditions, la Woodford Press. Ses livres, souvent censurés comme étant immoraux, envoient nombre de libraires sous les barreaux, il fera un an de prison lui aussi. Il aura écrit près de 60 romans entre 1930 et 1961 dont certains sous pseudonyme, dont Howard Kennedy, Gordon Sayre, et Sappo Henderson Britt.

  • La Vie amoureuse

    Publié par la Société Parisienne d’Imprimerie (Paris 18°), cette collection parue entre 1957 et 1960 traite du rôle des femmes dans l’Histoire. Reprenant l’idée déjà exploitée dans les collection La Panthère (éditions de la Flamme d’Or) ou La vie galante de … (éditions l’Arabesque), cette série au format 15 x 23 cm nous permet de découvrir la petite histoire de ces femmes souvent fatales.

    Les couvertures magnifiques sont signées par des dessinateurs parisiens tels André Hofer, Jihel (Jacques Leclerc), Jacques Grange, Bernard Charoy, Roger Brard et Henri Dimpre, autant de noms qui se retrouvent aussi dans les périodiques à grande diffusion de l’époque tels France Dimanche et Ici Paris.

    On ne peut que regretter que nos illustrateurs favoris (Jef de Wulf, René Brantonne, Aslan et même Alex Pinon) n’aient pas pris part à la fête …

    Par contre, Michel Gourdon a réalisé les couvrantes de deux recueils :

    Indice 5/10.

    1 – René Sinn : Madame de Pompadour (André Hofer) 1957
    2 – Jacques Dumaine : Diane de Poitiers (André Hofer)
    3 – Germaine Ramos : La comtesse du Barry (André Hofer)
    4 – Etienne Grill : La marquise de Brinvilliers (André Hofer)
    5 – Anne Mariel : Madame Tallien Notre-Dame de Thermidor (André Hofer)
    6 – Louis Saurel : Marion Delorme (André Hofer)
    7 – André Ransan : Bianca Capello (André Hofer)
    8 – Emile Brux : Marguerite de Bourgogne (André Hofer)
    9 – L.-R. Dauven : Celeste Mogador
    10 – Germaine Ramos : Ninon de Lenclos
    11 – Jeanne Feuga : La reine Margot
    12 – Francine Robert : Catherine de Russie
    13 – Louis Saurel : Les belles maîtresses du Roi Soleil (Hanau)
    14 – Sylvia Risser : Caroline Murat (Grange)
    15 – Paul Reboux : La belle Gabrielle (Grange)
    16 – Anne Mariel : Mademoiselle Georges (Grange)
    17 – André Lambert : La marquise de Païva (Grange – Jihel)
    18 – Emile Brux : Alienor d’Aquitaine (Grange – B. Charoy)
    19 – René Sinn : La Comtesse de Castiglione (Grange) 1958
    20 – Germaine Ramos : Mademoiselle de Lespinasse (Roger Brard)
    21 – Guy de Bellet : Mata-Hari (Clauss)
    22 – Jean Portail : Marie Stuart (Roger Brard)
    23 – André Ransan : Phryne, la courtisane impudique (Roger Brard)
    24 – Louis Saurel : Isabeau de Bavière (B. Charoy)
    25 – Jeanne Feuga : Joséphine
    26 – Désiré Charlus : Nathalie Pétrovna Gouriev (Roger Brard)
    27 – Edge Trémois : Lucrèce Borgia (Roger Brard – Grange)
    28 – Anne Mariel : Louise de Saxe
    29 – Guy de Bellet : Gaby Deslys (Grange)
    30 – Germaine Ramos : Aimée de Coigny, Germaine Ramos (Grange)
    31 – Louis Saurel : Hortense Schneider (Grange)
    32 – Paul Reboux : Héloïse et Abélard (Jihel)
    33 – Paule Dascotte-Maillet : Henriette d’Entragues 1959
    34 – Henry Cerda : La Grande Demoiselle et son copain de Lauzun (Roger Brard)
    35 – Paul Courant : George Sand et Alfred de Musset (Roger Brard)
    36 – Marcel Frager : La Duchesse de Mazarin (Roger Brard)
    37 – Ernest Fornairon : La Duchesse de Berry (Jihel)
    38 – Jacques Chabannes : Madame Molière (Roger Brard – B. Charoy)
    39 – L.R. Dauven : La grande Rachel (Clauss)
    40 – Anne Mariel : La Reine Draga (Jihel) 1960
    41 – Jeanne Feuga : La Duchesse de Chevreuse (Michel de Simon)
    42 – Guy de Bellet : Isadora Duncan (Jihel)
    43 – Jean Portail : Pauline Borghèse (Clauss)
    44 – Pierre Bonardi & Maurice Duplay : Cora Pearl (Roger Brard)
    45 – Jacques Dumaine : Louis XV et le Parc-aux-Cerfs (Grange)
    46 – Jean Riverain : Cléopâtre (Henri Dimpre)
    47 – Emile Pagès : La Reine Hortense
    48 – Guy et Madeleine de Bellet : Sophie Arnould

  • Jacques-Henri Juillet

    Auteur et éditeur, Jacques-Henri Juillet (1919-1989) a publié en majorité des romans à tendance érotique comme celui en présentation. On le retrouve ici et là dans la production littéraire parisienne entre 1952 et 1960 sous divers pseudonymes comme Rick Arnold, Yann R.Patrick, Yannick Williams, Carol Paterson, Roland Patrick, ou encore Jacques Marlet …


    Maintes fois condamné par la censure, il écrit aussi des livres publiés chez les éditions le Condor, le Grand Damier, et l’Arabesque. Il est éditeur pour les éditions Le Styx et Les Presses de la nuit où son pseudonyme de Heinrich Yullet ne trompa personne …

    La guerre en dentelles (tome 1) est un roman paru aux éditions Patrick Garnot en 1956, tirage sur papier bouffant alfa, avec une magnifique couverture d’Aslan. Le tome 2 n’est-il jamais paru ??

    Indice : 6/10.

    … en passant, une découverte de Tonton Pierre sur Lit Pop’, cette magnifique couvrante signée Roland Patrick et illustrée par Jihel … en anglais dans le texte, please !

  • De tout un peu : Curiosa /22

    En cet été pluvieux, rien de tel que quelques belles couvertures pour que le moral remonte …

    Découvrez au hasard un dessin de Jihel paru chez Magnard, un Fantôme de l’Opéra par Félix Lacroix, une mini-collection Insomnies parue en 1945 chez Monde Presse avec une couverture de Jean David, et puis encore Alex Pinon aux Presses Mondiales … et une Corrida chez les ploucs de Pépé Larista (quel joli titre … !)

    Indice 7/10.
    Nota : Pour des raisons de mise en page, certaines échelles ont étés modifiées.

  • Editions de la Porte Saint-Martin

    Fondée par les frères Pic à Paris au début des années cinquante puis dirigée par M. Dauchy, cette maison d’édition, outre la grande série d’ouvrages à caractère érotique déjà présentée ici, édite aussi d’autres petites collection : Erotica, Guerre secrète (couvertures Jacques Leclerc – Jihel) et Espionnage.


    Ces petits romans sans prétention passaient inaperçus face aux coups de boutoir de la censure, telles cette recommandation de l’abbé Jean Pihan (membre de la Commission de censure) en 1955 qui jugeait « nécessaire de mettre au pilori les propagateurs de pareilles ordures » (sic).

    Il faut dire que les éditeurs ne lésinaient pas sur la qualité des textes proposés comme ces ouvrages anticléricaux de Roland Gagey qui racontaient par le menu tous les abus des ordres et des couvents. Heureusement cette époque de dérives est révolue … enfin presque.

    Sans oublier le sens de l’humour de ces mêmes éditeurs qui prenaient un malin plaisir à publier ce genre d’ouvrages. Par exemple : Mon curé chez les femmes … (couverture : Jef de Wulf – 1951), juste histoire d’emm … l’Abbé !


    Indice pour ces petits ouvrages : 6/10.

  • Votre roman noir, Madame

    Sous la férule de Roger Dermée sort en France fin 1952 une courte série de romans noirs (15 à ma connaissance) aux Editions du Condor : Votre roman noir, Madame.

     » Une forte intrigue … très sensuelle … très voluptueuse …
    très humaine … Un excellent roman noir pour vous, Madame ! … »

    Ces romans policiers peu diffusés et dont certains furent interdits (comme d’habitude dès qu’il y avait une femme dénudée en couverture et des propos osés …) ont été écrits par divers auteurs français de l’époque que l’on retrouve chez d’autres éditeurs.

    A noter que le pseudonyme de Tony Caddona est donné parfois comme celui d’André Héléna, ce dont je doute fortement.

    Curiosité, on lit pour la seule fois en France l’auteur britannique Stephen Daniel Frances qui sous le nom de Hank Janson signe deux titres dans cette collection. Ce jeune écrivain « à la manière de Peter Cheyney » vendit des tombereaux d’ouvrages après guerre en Grande Bretagne mais ses éditeurs durent subir les foudres des censeurs et parfois la prison …

    Couvertures de Jacques Leclerc, dit Jihel, mais pas toutes, certaines seraient de Marculeta (qui signe un titre) ou Jean Chaperon.
    Indice pour la collection complète : 8/10.

    1 Faut pas crier chérie ! – Janson Hank
    2 Toujours en forme – Baker Stany
    3 La chair en feu -Auburtin Jacques
    4 Les jupes lui donnent du souci – Janson Hank
    5 Frissons d’amour – Rival Jean
    6 Faut pas la toucher – Gerfeeld Roddy
    7 Fille d’enfer – Caddona Tony
    8 Voluptés charnelles – Lauran Stéphane
    9 Caresses de feu – Auburtin Jacques
    10 Toujours inassouvie – Marculeta Alfredo
    11 Nues sous la rampe Lauran Stéphane
    12 Femmes en location – Baker Stany
    13 La chair qui flambe – Baker Stany
    14 Une rouquine du tonnerre – Guffens Johnny
    15 Quelques femmes, beaucoup d’ennuis – Doris Lane

  • Compagnie Parisienne d’Edition – Jihel

    Entre 1952 et 1959 existe sur Paris une maison d’édition qui fît paraître des romans érotiques dont une partie ne passa pas à travers les fourches de la censure : La Compagnie Parisienne d’Edition (C.P.E.).

    Je vous présente ici une soixantaine de couvertures dessinées par Jihel dont certaines sont sublimes de sensualité, certains livres sont introuvables car peu vendus avant saisie mais dans l’ensemble cette littérature qui se lisait à l’abri des regards existe encore dans les placards …

    Située au 80 de la Rue René Boulanger à Paris (10°), juste à côté du Théâtre de la Porte Saint-martin, cet établissement fût créé par les frères PIC, qui écrivirent au passage quelques titres …

    Plusieurs séries sont sorties, la classique sans nom, la série « Orages », la série « Eros » etc …, tout cela sans grande logique sinon celle d’éviter au maximum de tomber sous la loi de 1949 sur les publications qui fît pas mal de dégâts chez de nombreux petits éditeurs d’alors…

    Certains ouvrages avaient des bandes-annonces titrées « Interdit aux mineurs » ou « interdit à l’étalage », ce qui ne les empêchaient pas de se vendre et à Pierre Pic de se prendre des amendes !

    Les superbes jaquettes furent réalisées par Jacques Leclerc (Julien Alphonse Leclerc- dit Jihel), illustrateur parisien qui travailla aussi pour les éditions du Condor (série Votre roman noir Madame), les éditions de la Porte Saint Martin (série guerre secrète) ou encore l’hebdomadaire « La vie parisienne »… Voir le blog …

    … et encore quelques couvertures des amis du web …merci !

    Les éditions C.P.E. fermèrent boutique en Novembre 1959.

    Pour les fans, je propose une liste de 100 titres toutes collections confondues, merci de me prévenir si vous en trouviez d’autres ! …

    A fleur de peau (Pierre Sénard) 1956
    A rebrousse poil (Etienne Six) 1958
    Amours perverses (Jacques Sérian) 1957
    Ces filles que l’on dit de joie (René Delpêche) 1954
    Cocktail charnel (Pierre Pic) s.d.
    Comme des furies (René Loma) 1954
    Débauches (Roger Clément) 1956
    Délices de l’amour (Pierre Sénard) 1957
    Délire sexuel (Stéphane Lauran) 1953
    Désir, passion et folie (Etienne Six) 1955

    Des souris et des matous (Pierre Sénard) 1955
    Désirs profanes (Rosa Del Campo) 1958
    Envoûtement sensuel (Pierre Sénard) 1958
    Femmes ardentes (Francine Giffard) 1957
    Filles de Satan (Luis Della Rocca) 1956
    Folles extases (Luis Della Rocca) 1957
    Frénésies sensuelles (Roland Vilmaur) 1957
    Fureurs de la chair (Harry Mitchum) 1956
    Girls pour veufs (Roland Vilmaur) 1958
    Infernales (Etienne Six) 1956

    Ivresses charnelles (Jacques Baron) 1952
    Joies infernales (Guy Noyère) 1955
    Journal d’une femme du monde (Michel Sangar)
    Joutes amoureuses (Tacho Galdos) 1957
    Kama-Soutra (Lamairesse-Delfos) 1956
    Kama-soutra Le livre des caresses
    L’apprenti coquin (Pierre Sénard) 1958
    La bête érotique (Roland Vilmaur) 1956
    La boue (Roger Clément) (Orages) 1951
    La chair en feu (Etienne Six) 1957

    La déesse de la forêt (Michel Sangar) 1956
    La fille aux yeux clairs (Nina Antony) 1957
    La madone du désert (Emile Bravade) 1955
    La nymphomane (Marcel Ducazeau)
    La panthère de Copacabana (Roland Vilmaur) 1954
    La pieuvre (Georges Lange) s.d.
    La porte de la bagatelle (Alberto Lopez) 1958
    La rage d’aimer (René Gonot) 1958
    La ravageuse (René Loma) 1953
    La redoutable panthère (Alberto Lopez) 1958

    La reine des garces (Pierre Sénard) 1957
    La ronde des amants (Pierre Sénard) 1956
    La ronde des idoles (Roland Vilmaur) 1956
    La rumba du diable (Luis Della Rocca) s.d.
    La sorcière du manoir (Roland Vilmaur) 1955
    La soubrette abusive (Etienne Six) 1957
    La vierge de Dubangui (Michel Sangar) 1956
    La volupté du vice (Pablo Huelva) s.d.
    L’Eve éternelle (Alberto Lopez) 1959
    Le chemin de la perdition (Pierre Sénard) 1956

    Le collier de chair (Luis Della Rocca) 1956
    Le démon de mes nuits (Etienne Six) 1954
    Le désir rôde (Pat Richmond – Henri Vernes) 1954
    Le diable est puissant (Jean David) 1959
    Le festin de la chair (Luis Della Rocca) 1958
    Le gouffre des passions (Roland Vilmaur) 1957
    Le jardin enchanté (anonyme) s.d.
    Le paradis des amours (Nina Antony) 1956
    Le règne de Vénus (Pierre Sénard) 1957
    Le roman d ‘une obsédée (Roland Vilmaur) 1954

    Le supplice de Tantale (Jean Fabien) s.d.
    Le temps des filles (Roland Patrick)
    Les affriolantes (Arthur Jacmi) 1958
    Les accouplées (Roland Vilmaur) 1957
    Les aguicheuses (Michel Sangar) 1957
    Les amants diaboliques (Nina Antony) 1957
    Les charmeuses de printemps (Roland Vilmaur) 1958
    Les corps ivres (Harry Mitchum) 1958
    Les corrompues (Roland Vilmaur) 1957
    Les damnées du crépuscule (Roland Vilmaur) 1955

    Les dernières pudeurs (Luis Della Rocca) 1957
    Les fleurs de lune (René Gonot) 1954
    Les grandes ardeurs (Laurent Savani – Alphonse Boudard) 1958
    Les impudiques (André Danvers) 1959
    Les liaisons dangereuses (Choderlos de Laclos)
    Les nuits de Casanova 1 (Raphaële George) 1956
    Les nuits de Casanova 2 (Raphaële George) 1956
    Les roses ont des épines (Nina Antony)
    Mercedes l’Andalouse (Nina Antony) 1957
    Mes égarements (Georgette Sancerre) s.d.

    Ondes magnétiques (Luis Della Rocca) 1959
    Paroxysmes (Luis Della Rocca) 1958
    Parties fines (Luc Boulay – Alphonse Boudard) 1957
    Plaisirs interdits (André Danvers) 1959
    Poussée du démon (Jack Norton) 1956
    Prisonniers du désir (Luigi Rochetti) s.d.
    Qu’en penses-tu mignonne ? (Jack Norton) 1954 (Orages)
    Quand la chair triomphe (Pablo Huelva) s.d.
    Rumeurs sur le harem (Michel Sangar) 1958
    Satan et l’amour (Prof. Roland Gagey)

    Souris à croquer (Jean David) 1958
    Sous le fouet du plaisir (Sadie Martin) 1954
    Stars et ribaudes (Simon Darqueville) 1958
    Stop ! … Taxi (Narcisse Delban) 1958
    Strip-tease et folie douce (Michel Sangar) 1957
    Symphonie charnelle (Harry Mitchum) 1957
    Trois filles en folie (Jacques Sérian) 1957
    Vampires en jupes courtes (Peter Morgan) 1955
    Voluptés suprêmes (Pablo Huelva)
    Voluptueuse (Jack Woodford) – Editions L.M.E. 1950

    Curiosité : En 1958 sort aux éditions CPE cet ouvrage, écrit sous pseudonyme par le sexologue Roland Gagey. Il ne fait pas partie de la collection mais son graphisme rappelle certaines covers. Pour une fois, Jihel ne signe pas (ou sa signature a été cachée).