• Jeanne et Gaston Leroux

    Maison d’édition fondée après la mort de Gaston Leroux,
    certainement en 1929.
    Déjà à l’époque, les livres de Gaston Leroux (1868-1927)
    sont largement diffusés dans de nombreux pays avec de superbes couvrantes.

     
    Editions étrangères parues entre 1929 et 1944 

    Après une première série d‘ouvrages certainement récupéré
    des éditions Laffitte et édités sous l’appellation de « Collection Gaston
    Leroux », parait une réédition dont les premières de couv’ sont dessinées
    par André Masson en 1931.

    Les illustrations intérieures sont parfois de
    Madeleine Gaston-Leroux, fille du romancier, Serge, Ralph Soupault, Louis
    Babelet ou un certain Fuzier. Les numéros 26 et 257 sont même illustrés par
    Jean Stetten-Bernard, alors le créateur des célèbres couvertures de la série du Masque.

    1 et 2 – Le
    crime de Rouletabille
    3 et 4 La double vie de Théophraste Longuet
    5 et 6 L’épouse du soleil
    7 et 8 L’homme qui revient de loin
    9 et 10 Chéri-Bibi
    11 et 12 Chéri-Bibi et Cécily
    13 et 14 Le fauteuil hanté
    15 et 16 Le capitaine Hyx
    17 Le cœur cambriolé
    18 La bataille invisible
    19 Rouletabille chez les bohémiens
    20 La joie de la pieuvre
    21 La farouche aventure
    22 Palas et Chéri-Bibi
    23 Fatalitas !
    24 Confitou
    25 Balaoo : Les pas au plafond
    26 Tue-La-Mort
    27 La reine du Sabbat
     

    Cette série est complétée et réimprimé peu après avec des
    couvertures de Jean-Adrien Mercier dans un style assez lunaire, avec de grands
    aplats de couleur, leur donnant une identité facilement reconnaissable. Peu d’informations
    circulent sur ces éditions à la charge de Jeanne Leroux, la production semble s’arrêter
    vers 1933.

     

    2 La double vie de Théophraste Longuet
    3 L’épouse du soleil
    4 L’homme qui revient de loin
    5 Chéri-Bibi
    6 Chéri-Bibi et Cécily
    7 Le fauteuil hanté
    8 Le capitaine Hyx
    9 Le cœur cambriolé
    10 Rouletabille chez les bohémiens
    11 La bataille invisible
    12 Confitou
    13 Palas et Chéri–Bibi
    14 Fatalitas !
    15 Balaoo
    16 La joie de la pieuvre
    17 La farouche aventure
    18 La reine du Sabbat
    19 Tue-La-Mort

    Après-guerre paraît aux éditions S.A.G.E.D.I. (22, rue Bergère
    à Paris) quelques titres de Gaston Leroux, Cette petite maison qui publie des
    fascicules policiers ou sentimentaux entre 1943 et 1946 aurait sorti ces titres sans en acquitter les droits en 1954. Ce qui nous vaudra que
    6 titres au compteur.

    Il manque quelques couvertures dans cette présentation, toute aide est la bienvenue.

  • Collection Les Rapaces

    Editée entre 1934 et 1935 par la Librairie des Champs-Elysées dans le sillage de la célèbre collection du Masque, la collection Les Rapaces ne comprend qu’une petite dizaine de titres. Sans porter de jugement sur les textes, il faut avouer que les auteurs ne sont à la portée de tous.

    Ce qui frappe dans cette série, ce sont les superbes couvertures de Jean Bernard, à la fois attirantes par leur côté mystérieux et hallucinantes par les visages déformés et angoissants qu’elles présentent.

    1 Marcel Allain : Une
    femme tragique (1934)
    2 Pierre Laroche : Le borgne
    3 Philibert Géraud et Henri Giraud : Inferna
    4 Arno Alexander : Doktor X
    5 Saint-Faust : Le miroir espagnol
    6 André Warnod : Le chèque volé
    7 Antoni Marczinsky : La taverne des voluptés
    8 Laurence W. Meynell : L’agent 31
    9 Jacques Romainville : La policière
    10 Juliette Pary : Le mystère de l’Opéra Building

    Annoncés non parus :
    Francis Everton : L’auberge de la jeunesse qui passe (parue chez La Baudinière)
    McDonnel Bodkin : L’amour et l’argent
    Jean-Toussaint Samat : Erreur de caisse
    F.C.L. Fisher : Le gosse et le bandit

    Indice en bon état : 8/10.
    Merci à Claude P. pour son aide !
  • Collection Le Masque

    Sans doute la collection la plus prestigieuse du roman policier français puisque la première et la plus prolifique : plus de 2450 titres parus !

    En 1925, un jeune docteur de droit en poste chez Grasset décide de fonder sa propre maison d’édition, la Librairie des Champs Elysées. Amateur de Maurice Leblanc et Gaston Leroux, il cherche des auteurs en France de ce nouveau genre littéraire, sans grand succès. Il achète alors les droits d’un livre d’une jeune romancière anglaise du nom d’Agatha Christie qu’il publie en 1927 : Le meurtre de Roger Ackroyd.

    Malgré des débuts difficiles, la maison d’édition produira bien d’autres livres, imposant le style de John Dickson Carr, Sax Rohmer ou encore Edgar Wallace. Le succès de cette collection tient aussi au fait que la devise maison était « ni sang, ni sexe », donc pour un lectorat très ouvert.

    Quelques-unes des premières jaquettes sont en présentation ici, les illustrations sont successivement de Charles Léandre, M. Vauxelle, Alexandre-Charles Masson, puis ensuite Jean Bernard (Jean Maurice José Stetten) puis son épouse après sa mort.

     Quelques couvertures remarquables d’Alexandre-Charles Masson

    Les cinq premiers ouvrages sont avec des couvertures cartonnées vertes (et furent réédités avec des jaquettes différentes), qui deviennent jaunes ensuite. Livres très rares avec leur jaquette illustrée en bon état, quelques-uns sortent régulièrement de façon sporadique.

    Quelques belles couvertures de Jean Bernard
    Pendant la guerre, Jean Stetten-Bernard, réalise en trois ans plus de 30 000 cartes d’identité, réunit quelque 650 cachets, environ 50 000 cartes d’alimentation et des centaines d’autres tracts et documents en français et en allemand, et cache son laboratoire clandestin de faux papiers dans une cabane du château de Vourles dans le Rhône. Jean Stetten et son épouse ont été décorés de la Médaille de la Résistance par le Général de Gaulle.

    Indice pour la collection du n°1 au 300 bis avec jaquette : 10/10.

  • Collection Le Masque Emeraude

    Rendons hommage à Albert Pigasse, fondateur de la Librairie des Champs-Elysées au 23, rue Marboeuf à Paris et créateur des Editions du Masque.

    Entre 1939 et 1941 sort cette série basée sur l’aventure avec des romans exotiques dont l’action se déroule sous les tropiques, série arrêtée par la guerre.

    Les jaquettes sont dessinées par Jean Bernard alias Jean Maurice José Stetten, qui créa près de 210 couvertures pour Le Masque dont les numéros 106 à 288, des jaquettes pour le Prix du roman d’Aventure et les 21 premières jaquettes de cette série Emeraude (sa femme Simone pris le relais ensuite).
    Albert Pigasse en se mariant à la mère de Jean Bernard l’adoptera en 1958.

    A noter l’un des premiers livres de Jean Bommart (1894-1979) qui reçoit en 1934 le prix du roman d’aventures pour Le Poisson chinois, premier d’une série d’espionnage d’une quinzaine de volumes. Le personnage principal, Georges Sauvin, dit le « Poisson Chinois » est considéré comme l’agent secret le plus intéressant du roman d’espionnage français.

    Le logo du Masque a été créé par Maximilien Vox en 1926.

    Livres difficilement trouvables en bon état avec la jaquette illustrée, indice pour les 32 numéros : 8/10.

    1 – Le capitaine Ardant – Pierre Nord (1938)
    2 – La marchande de mort – Maurice Constantin-Weyer
    3 – Les portes du destin – Jean d’Esme
    4 – L’or du Pacifique – H. de Vere Stacpoole
    5 – Hélène et le poisson chinois – Jean Bommart
    6 – Le cygne noir – Rafaël Sabatini
    7 – La conque de nacre – H. de Vere Stacpoole
    8 – La boule rouge – Frank L. Packard
    9 – Le fantôme de l’île de Varda – Sapper
    10 – La fièvre blanche – Raymond Silva
    11 – Mirages – Jean Martin (1939)
    12 – L’or blanc – Ottwell Binns
    13 – L’île perdue – Edison Marshall
    14 – Baroud – Jean Martin
    15 – Sortilèges – Gilbert Stiebel
    16 – Le roi des sables – Pierre Apestéguy
    17 – Le vaisseau de corail – H. de Vere Stacpoole
    18 – Les crânes d’or – Frank-L. Packard
    19 – Peloton d’exécution 1944 – Pierre Nord
    20 – Denis Crawford a mal tourné – Louis de Wohl
    21 – Le faucon des mers – Rafaël Sabatini
    22 – La dame de Valparaiso – Jean Bommart (1940)
    23 – A la langouste bleue – Jean Martin
    24 – La belle aux sept fourrures – P.-A. Fernic
    25 – La perle noire – Paul Darcy
    26 – L’épouvantable nuit – Jean Bommart
    27 – Le carrefour des trois couteaux – P. Mac Orlan
    28 – La vallée du mystère – Edmond Michel-Tyl
    29 – Grace de Macao – Jacques Berth (1941)
    30 – L’île des fous – Jean Martin
    31 – Les pirates de Singapour – Jean de la Hire
    32 – Le télégramme de minuit – George Madal