• Tribute to Jean-Jacques Pauvert

    Après André Guerber, un autre « mastodonte  » de l’édition populaire nous a quitté il y a peu.

    Jean-Jacques Pauvert (1926-2014) était tout sauf un éditeur classique. Il est l’un de ceux qui ont permis à un large public d’accéder à des littératures uniquement accessibles à certains car jugées non morales, proscrites ou marginales. Il a publié Sade dès 1945, ce qui lui vaut de multiples interdictions et amendes. En 1954, il fait scandale avec Histoire d’O (tirage 600 exp.), roman jugé indécent pour des références au sadi-masochisme, ce qui n’empêche pas le livre de recevoir le prix des Deux-Magots l’année suivante.

     Jean-Jacques Pauvert en 1968

    Vous trouverez aisément de plus amples informations sur le web… et apprécierez dans le Dictionnaire des livres et journaux interdits la bêtise des censeurs et l’étendue des interdictions le touchant du point de vue éditorial…

    Un éditeur aussi atypique pourrait-il exercer aujourd’hui ?