• André Guerber, éditeur 3/

    Continuons la présentation des multiples séries publiées par cet éditeur prolifique avec trois courtes collections :

    La collection Espions, éditions de la Seine (1955) avec des textes de Pierre Cambon ( sous le pseudonyme de Vivian P. Marcy) et Maurice Limat (yeux dessinés par Jean David) :


    La collection Agent Secret contre X, éditions de la Seine (1956), qui nous fait découvrir les combats que se livrent dans l’ombre les hommes et les femmes de l’Intelligence Service anglais, de l’Office Strategic Service américain, du célèbre Deuxième Bureau français, et de l’OKV soviétique (couvertures de Jacques Thibésart, alias Nik) :


    Enfin la collection Le Chat Noir, éditions Baudelaire(1959), qui reprend certains textes déjà parus (couvertures de Jacques Thibésart, alias Nik) :


    Les autres séries déjà présentées sont ici et .

    Collection Espions

    1 Poker avec la mort – Vivian P. Marcy 1955
    2 Les fantômes préfèrent la nuit – François Des Aulnoyes
    3 Razzia sur le gang – Vivian P. Marcy 1956
    4 Rendez-vous à la morgue – Vivian P. Marcy
    5 L’espionne prise à son piège – Vivian P. Marcy 1955
    6 On n’a jamais tué comme ça – Maurice Limat 1956

    Collection Agents secret contre X

    1 La rouquine flamboyante – Robert-Georges Méra – 1956
    2 2ème Bureau Contre X – César Valentino
    3 4R 17 contre deuxième bureau – César Valentino
    4 Rien ne va plus ! – Vivian P. Marcy
    5 L’affaire du 2X758 – Georges Fronval
    6 L’aventurière de Bonn – Peter Rofals
    7 Mission à Cayenne – Vivian P. Marcy
    8 Gangsters en smoking – Jacques Alexandre

    Collection Le Chat Noir

    1 La rouquine flambloyante – Georges Méra
    2 2ème bureau contre X – César Valentino
    3 Baroud au FBI – David Bernett
    4 Balade à sens unique – Jack Laurens

    Indices : 5/10.

  • Magazine « V » – Jean David

    Page spéciale pour tous ceux qui comme moi apprécient les pin-up …

    Jean David (1915-1988) était un dessinateur marseillais qui aborda plusieurs domaines : la publicité (présentation de films sous forme de bandes verticales dans les journaux), l’humour, la bande dessinée et même la caricature politique mais il fût le meilleur (à mon goût) dans le dessin fripon !

    Entre 1948 et 1951, il illustra régulièrement la couverture du magazine « V » de superbes filles dans des poses lascives et proposa ses histoires à l’intérieur (Les amours de Barbara Smith).


    Signant à ses débuts « Joduc », Jean David travailla pour « Le Patriote » dès 1949 puis dans le journal « Le Méridional » ou il signa les histoires de Monsieur le Marquis (485 bandes de trois cases) racontant les frasques d’un jeune retraité obsédé par les demoiselles …

    Le magazine « V » se trouve encore très facilement.