• Revue Pan

    Pan, c’est avant tout le dieu protecteur des bergers et des troupeaux dans la mythologie grecque. Puis au cours du temps le dieu est devenu un satyre avec des pattes de bouc, des cornes et sa célèbre flûte … de Pan !
    Plusieurs revues et journaux à travers le monde ont pris le nom de « Pan ». En France, on en compte une tripotée à partie de la fin du 19° siècle, citons aussi en exemple le « Pan » allemand très connu (voir ci-dessous).

    Pan allemand, 1895

    Aux Etats-Unis, il existe aussi dans les années 30 un mensuel traitant du monde du spectacle :

    Pan américain, 1930

    Pan allemand nouvelle version, 1926

    A Lyon en 1945 une revue « Pan, Artistique, satirique et littéraire » parait pour un numéro unique.

    Puis en 1947 sous le label des Editions Document 48 ou Sté des éditions du Cavalier Français (27 rue Tronchet à Paris et rue de la Charité à Lyon) ressort « Pan, Magazine de la vie Parisienne » avec comme rédacteur en chef  R. Polack :

    Ce mensuel traite de la vie artistique parisienne en proposant des critiques d’expositions et d’oeuvres diverses. C’est aussi le ,moyen qu’ont trouvé des artistes lyonnais pour s’imposer dans la capitale après-guerre. En effet, les principaux contributeurs se nomment Louis Touchagues (peintre lyonnais), Jean-Albert Carlotti (metteur en scène, costumier et décorateur de théâtre – lyonnais), Yvan Audouard, Lucien Boucher (affichiste), Regino Bernad (dessinateur du Saint pour Fayard) etc… mais aussi une nouvelle de Boris Vian.

    Après une vingtaine de numéros, le mensuel tourne à la revue de pin-up avant de disparaître sous les foudres d’une interdiction par un arrêté du 28 août 1950.