• Voluptueuse …

    Volup-tueuse couverture de Jihel, traduction d’Henri Musnik pour ce roman paru à la Maison des écrivains en 1950, certainement encore une coquille vide du sieur Dermée…

    Jack Woodford (1894-1971) est un écrivain américain né à Chicago – de son vrai nom Josiah Pitts Woolfolk. Pigiste dans les gazettes de Chicago, il publie avant guerre plus d’un millier de d’articles dans une soixantaine de journaux.
    Caractéristique de l’écrivain prolifique, il affirme pouvoir taper plus de 1200 mots à l’heure sur sa machine à écrire. Entre 1934 et 1939, la MGM réalise plusieurs longs métrages adaptés de ses ouvrages : The Magician’s Daughter (1938), Anaesthesia (1938), What Do You Think? (1938), et Happily Buried (1939) ;  En 1940, il est l’un des romanciers les plus édités aux Etats-Unis.

    En 1946, il fonde sa propre maison d’éditions, la Woodford Press. Ses livres, souvent censurés comme étant immoraux, envoient nombre de libraires sous les barreaux, il fera un an de prison lui aussi. Il aura écrit près de 60 romans entre 1930 et 1961 dont certains sous pseudonyme, dont Howard Kennedy, Gordon Sayre, et Sappo Henderson Britt.