• Collection Mon Roman policier

    Cette série de fascicules qui parait chez l’éditeur Le Livre moderne en 1942 sera reprise par le prolifique Ferenczi après guerre et jusqu’en 1958  pour composer une liste impressionnante de 560 titres !

    Petit par son format (11×16 cm) idéal pour être transporté facilement dans une poche de veston, ces romans policiers reprennent en partie un certain nombre de titres de la collection Le Petit Roman policier. Après de débuts poussifs – il faut dire que la France est en guerre avec son lot de rationnements en tous genres – la collection prend son envol à partir de 1946.

     numéros 1 à 25

    Ces petites histoires faciles à lire racontent les enquêtes de policiers français (le père Leboeuf inspecteur en retraite, le commissaire Groclaude, le privé Teddy Verano ou encore l’inspecteur Guy Farnese pour la tête de la collection). On sent poindre dans les récits l’influence du roman noir américain à partir de 1951 période à laquelle la collection intègre de nouveaux auteurs.

    numéros 26 à 48
    Les couvertures de ces fascicules sont dessinées dans un premier temps par Raymond Houy, avant d’être détrôné par Georges Sogny vers le numéro 50, dessinateur au trait peu commun qui offre ici de superbes dessins bien que le format et le manque de couleur ne les mettent pas en valeur.
    Voyez la différence avec la collection du Bandeau noir !

    1 Deux minutes d’erreur par Alain Martial (1942)
    2 La croisière aux nuits blanches par René-Marcel de Nizerolles
    3 Ils courent… ils courent… les bijoux par Alain Martial
    4 Le mystérieux V par Gustave Gailhard
    5 X,l’infernal par René Poupon (1943)
    6 Le masque de mort par Paul Dargens
    7 La machine à rendre fou par Marcel Priollet
    8 L’agonie infernale par Paul Darcy
    9 Le rabatteur du rond-point par Marcel Priollet (1944)
    10 Devant le coffre-fort par Gustave Gailhard
    11 Les perceurs de murailles par Lucien Farnay
    12 Un crime presque parfait par Alain Martial
    13 Monsieur Pareil, détective par Maurice de Moulins
    14 Une affaire manquée par Claude Ascain
    15 L’homme du mardi par Claude Ascain (1945)
    16 Qui a téléphoné ? par Marcel Priollet
    17 Nuit d’épouvante par Léo Gestelys (1946)
    18 Le suicide de M. Boitard par Claude Ascain
    19 L’itinéraire lumineux par René Virard
    20 Traqué ! par Albert Bonneau
    21 Le mystère du square Verdun par Louis de la Hattais
    22 La belle évasion par R. Le Figurant
    23 Les voleurs de visage par Maurice Limat
    24 L’ange par Paul Tossel
    25 Corrida tragique par Jean du Bressis
    26 L’affaire des petits papiers par Léopold Frachet
    27 Les lanceurs de poivre par Maurice Limat
    28 Double disparition par Léo Gestelys
    29 L’évadé de Sing-Sing par Jean Voussac
    30 L’affaire de Porvieux par Line Deberre
    31 Epouvante au cirque par Maurice Lionel
    32 La maison noire par Paul Tossel
    33 Mission spéciale par Jean Laurent
    34 La bague au portrait par Jean du Bressis
    35 La main de fer écrit par Maurice Lionel
    36 Billy Quick s’évade par Bob Bobby
    37 L’homme d’avant minuit par André Mad
    38 Crime au studio par Eugène d’Henry
    39 Documents secrets par Paul Tossel (1947)
    40 Le mort a parlé par Léopold Frachet
    41 Mission de confiance par Jacques Laurette
    42 Les deux poignards Gilles par Hersay
    43 Le silence ou la mort… par Bobby Bob
    44 Fuite dans l’ombre par Eugène d’Henry
    45 Le poison noir par Gabriel Gay
    46 L’homme des brumes par Paul Tossel
    47 La mort allait au bal par J. Jillbucq
    48 Le mystérieux T…i… par Jean Dryer
    49 Meurtre obligatoire par Maurice Limat
    50 La vengeance du Bouddha par Line Deberre

    … suite à venir … plus que 510 titres à scanner !

  • Marcel Allain

    Ecrivain emblématique du début du XXème siècle, Marcel Allain (1885-1969) est avant tout le père, avec Pierre Souvestre dont il fût le nègre, de Fantomas. Ce personnage, créé en 1911, verra ses aventures s’écrire jusqu’en 1969 ! Les éditions et rééditions littéraires sont multiples, sans compter les adaptations au cinéma (notamment avec Jean Marais).

    Mais le romancier prolifique est aussi l’auteur de Fatala, Tigris, Miss Téria et Férocias :

    FATALA

     » Tout ce qu’il y a d’énigmatique dans la
    femme, tout ce qu’il y a d’apeurant dans le crime, tout ce qu’il y a d’infini
    dans l’amour, tout ce qu’il y a de redoutable dans la police !!! « 

    Les histoires en 22 volumes de la « goule aux cheveux d’or » et de son complice Bébert le costaud sont parus chez Ferenczi entre 1930 et 1931. Les couvertures semblent être de Paul Thiriat.
    On note l’utilisation systématique du point d’exclamation et d’interrogation dans les titres.

    1. Fatala
    2. La Goule aux Cheveux d’Or
    3. Bébert-le-Costaud
    5. Les Morts Vivants
    6. Un Ange !
    7. Masquée !
    8. L’Autre ?
    9. L’Esclave
    10. Jésus… Beau Gosse !
    11. Partie!
    12. Elle!
    13. L’Oeillet Rouge !
    14. Maudite!
    15. Brelan de Haines !
    16. Poupées d’Amour !
    17. Secret de Femme !
    18. Peur !
    19. Midinette ?
    20. Complice !
    21. Enfer d’Amour !
    22. Notre Maître !

      

    TIGRIS

    Clone de Fantômas et expert en camouflage et déguisement (comme Arsène Lupin) Tigris est sans cesse poursuivi par un policier, Rude et son fils Léon.
    Première parution en 24 volumes chez Ferenczi entre 1928 et 1930, avec des couvertures de Paul Thiriat.
    1. Tigris
    2. Coeur de Bandit
    3. Âme d’Amoureuse
    4. L’Audience Rouge
    5. Rude se venge
    6. L’Impossible Alliance
    7. La Dame en Violet
    8. L’Homme au Masque de Verre
    9. Qui ?
    10. Une Sainte
    11. Crime de Femme
    12. Le Mariage de Léon Rude
    13. Matricule 227
    14. Haut et Court
    15. Le Fantôme Rouge
    16. Le Troisième Squelette
    17. La Roulotte Maudite
    18. Crucifiée
    19. Volonté d’Altesse
    20. L’Homme Noir
    21. Villa des Glycines
    22. L’Instant Tragique
    23. Le Fossoyeur de Minuit
    24. Le Garage Rouge
     25. Tigris Vaincu

    Quelques volumes de cette collection sont réédités après guerre (1949-1950) encore chez Ferenczi avec de superbes couvertures de Georges Sogny :

    Tigris :

    1 – Tigris
    2 – Âme d’amoureuse
    3 – Vengeance de rude
    4 – Le valet de cœur
    5 – Une sainte !
    6 – Crime de femme
    7 – Forçat de l’amour
    8 – Si c’était Tigris ?
    (Tigris vaincu + Les mystères de Tennissiat)
     Mystéria :
    1 Mandragore de Henry Musnik
    2 Cinq cent millions en jeu
    3 Rapaces dans l’ombre
    4 La mort mène la ronde

    MISS TERIA

    Miss Téria est une sorte de James Bond au féminin avant l’heure. Agent secret de Sa Majesté, elle est à son tour une sorte de clône de Fatala, en moins criminelle puisque cette fois-ci elle est passée du côté des gentils …
    12 volumes paraissent à partir de 1931 toujours chez Ferenczi.
    Saga parue dans le quotidien Marseille libre en 1934. Puis chez Ferenczi en 1949 (voir au-dessus).
    1. Miss Téria
    2. Du Sang sur une Fleur
    3. Son Homme
    4. Coeur de Gosse !
    5. Une du Trottoir
    6. Je vous en prie…
    7. Son Altesse !
    8. Sous l’Ombrelle ?
    9. Le Poison des Lèvres
    10. Coquette ?
    11. Vendue
    12. Les Yeux qui Mentent

    Cette
    série est reprise mensuellement à partir de février 1946 au Québec, toujours en 24 volumes, chez
    l’éditeur Marquis à Montmagny. Pas faciles à trouver sur nos terres
    françaises.

    Miss Téria 1946
    Du Sang sur une fleur
    Son Homme
    Gosse de gosse !
    Une du trottoir
    Je vous en prie
    Son altesse
    Sous l’ombrelle
    Le Poison des lèvres
    Coquette ?
    Vendue
    Les Yeux qui mentent

    FEROCIAS

    Parues pendant vingt semaines dans un magazine chez Ferenczi en 1933.
    Tentative de ressortie d’une saga arrêtée précocement en 1946, sans doute faute de moyens de l’éditeur.

    Editions SELF, 1946

    1. Férocias
    2. Le Prix du sang

  • Collection le Petit roman policier Série 3

    Collection de fascicules parue chez le foisonnant éditeur Ferenczi à partir de 1938 qui complète la série n°1 présentée ici, puis la série n°2 qu’on retrouve là…

    Ces petits formats écrits par des romanciers français sortent régulièrement le mercredi, jour de repos des enfants. Le coût modeste (50 centimes puis 60 cts) leur assure une commercialisation facile.

    Les numéros 1 à 25

    Les couvertures sont remarquablement illustrées par Georges Sogny jusqu’au numéro 100. L’éditeur change alors et devient « Le livre moderne » avec des couvertures signées Calvo.
    La série s’arrête avec la guerre en 1942 au numéro 112.

    Les numéros 25 à 50

    La collection se poursuivra avec des couvertures monocolores marron et jaune ou sépia – par souci d’économie – sous le nom de Collection « Mon Roman policier » (plus de 550 titres parus entre 1942 et 1958 !), et par la Collection « Mon Roman d’aventures » aux couvertures vertes et grises (plus de 460 titres entre 1942 et 1957 !). Bon courage !

    Prenez le temps d’admirer le travail de Georges Sogny, dessinateur habile au trait franc qui signe de petites pépites d’angoisse et de peur… On retrouve chez cet éditeur la collection « Le Verrou » déjà montrée sur le blog, toujours avec des couvertures de ce génial illustrateur.

    Merci à Papy Dulaut, Arzam et Zigomar pour leurs recherches.

  • Collection Le Verrou – Ferenczi 2

    Voici un aperçu des magnifiques couvertures signées Georges Sogny (1900-1962) pour cette collection de petits fascicules parus au cours des années cinquante chez Ferenczi.


    Notez la présence de pseudonymes de Léo Malet comme Louis Refreger ou Frank Harding.

    Les premières illustrations sont visibles ici.

    Fascicules encore en circulation, indice pour la collection complète : 7/10.

  • Collection Le Verrou – Ferenczi

    Voici une collection de petits formats parus au sortir de la guerre chez Ferenczi et intitulés « Le Verrou ». Sans doute afin que vous trouviez la clé permettant de résoudre l’énigme proposée dans chaque fascicule …

    La collection s’étend de 1950 à 1959 et compte en tout 205 titres.


    Les auteurs sont français en majorité (Dazergues, Allain), mais on retrouve des classiques anglais comme Leslie Charteris ou Peter Cheyney.

    Les couvertures sont de Georges Sogny (1900-1962), remarquable illustrateur qui aurait gagné à illustrer du polar … Certains dessins seront aussi de Michel Gourdon par la suite.
    Seulement les 48 premiers présentés, le reste est ici.

    Indice pour la collection complète : 7/10.

    … et pour votre curiosité, encore une superbe couverture de Sogny chez Ferenczi en 1946 :

  • SEPE : Collection Le bandeau noir /2

    Simplement quelques premières de couverture pour la beauté de leurs mises en scènes …
    Sur ma liste mise à jour, 43 titres recensés.

     Georges Sogny n’a pas eu la reconnaissance qu’il mérite, c’est à mon sens un des plus fabuleux illustrateurs du roman populaire Français … Toutes les aides pour finir cette présentation sont bienvenues !

    Georges Sogny (merci à Zorg pour cette trouvaille)

    Voir le début de la collection ici.

    Indice 6/10.

    SEPE – Collection le bandeau Noir :

    Une fleur sait qui a tué… – Laurent Villars (1943)
    Balto l’homme des ténèbres – Yves Dermèze
    L’ombre du grand mur – Léo Malet (1944)
    L’équipée héroïque : une aventure de Richard Tourneur – Jean Micro
    La balle à blanc – Yves Dugenest
    Le bouton du mandarin – Monet des Forges
    L’armure du diable – Yves Dermèze
    L’énigmatique Mr. Breen – George Fronval (1945)
    Treize dans l’île – Yann Le Coeur
    L’énigme de Bressac – Pierre Champion
    Le pendu du bord du lac – José Lacaze
    Le maître de la mort – Jean Micro
    « Petit-Gris » s’est suicidé – Irène Gaucher
    M. Dupont et le sphinx – David H. Christmas
    Le justicier souriant : nouvelles aventures de Richard Tourneur – Jean Micro
    Le tableau qui tue – Vergex
    Meurtre à Saint-Moritz – Edmond de Romazières (1946)
    Dix secondes d’obscurité -René Blanckeman
    La dame au turban vert – Jean Micro
    L’image poignardée – Josée Lacaze
    Le bourreau arrive à six heures – Pierre Delorme
    Il y avait un cantonnier – Hélène de Bauclas
    La maison du polonais pendu – Roger Trubert (1947)
    Meurtre à La Havane – George Harmon Coxe
    Le rêve d’Icare – Michel Faure
    Le collier du dernier soir – Jacques Thinus (1948)
    La suite du chapitre à demain – Charles de Richter
    L’épingle dans la neige – Jacques Levert
    Crime sans assassin – Simone St Clair et G. Steff
    10 ans de bagne – Jean Barois
    Le train fantôme – André Liaunet
    Johnny Métal – Léo Malet
    J’ai envie de pleurer – Ras-Foralt (1949)
    2 morts… 20 milliards – Robert Collard
    L’affaire Maucastel – Henri Daël
    Cattleya ou le faux témoignage – Yann Le Coeur
    Virginia a les yeux gris – Marmaduke Mac-Persh
    Le pavillon de l’impasse – Pierre Bastide
    On a tué les fiancés – Jean Micro
    La femme de ménage ne vient pas le dimanche – A. Laurens (1950)
    Escale à Colombo – Roger Trubert
    Notre-Dame des cèdres – Villarnoir
    Le spectre de Kermaur – Sepheratz

  • SEPE : Collection Le bandeau noir /1

    Editions S.E.P.E. entre 1943 et 1950.
    L’illustrateur de cette série magnifique était Géo Sogny (1900-1962) , de son vrai nom Georges Sogny.

    Ce dessinateur discret a participé trois fois au salon des artistes français et remporté le prix en 1934 avec un remarquable « portrait de Mme G. de B ». Puis il collabore au Journal de Mickey de 1939 à 1942 .

    Il créa pour ce journal la bande dessinée de Bernard Tempête, lorsque les bandes dessinées américaines furent interdites en 1942. Et surtout il illustra dès 1938 des milliers de petits livres de littérature populaire aux éditions Ferenczi dans les collections Le Verrou, Mon roman policier, Le petit livre et Le petit roman.

    Georges Sogny est enterré dans la Marne à Chantèves.

    A voir la suite de la collection ici.
    Indice 5/10.