• Eugène Moineau – Faut bien qu’on croûte ! 1951


    Editions Armand Fleury, collection Le Crépuscule, couverture superbe de P.-L.Brénot.

    Préface de Pierre Humbourg, un des ouvrages de cette mini collection de trois titres (voir André Héléna – La planète des cocus + Le festival des macchabées) qui manifestement n’a pas fonctionné.

    Touche a tout, ayant fait du cinéma (avec Vian) dans les années 40, des scénarios de cinéma dans les années 50, des feuilletons télévisés dans les années 70, puis attaché de presse, Eugène Moineau n’est pas à vrai dire un écrivain et sa prose est plutôt indigeste … On ne lui en veux pas !

    Curiosité : Un disque 33T sortit avec le même dessin de P.-L. Brénot quelques mois plus tard … une rareté !


    Indice pour le book : 5/10