• Edward Brooker

    Etrange que pour l’instant personne n’ait étudié la vie et l’oeuvre de ce romancier… Edward Brooker, de son vrai nom Edouard Ostermann, a publié en 1932 un ouvrage en Allemagne (Achtung !… Gaz ! chez Eden-Verlag à Berlin).

    On le retrouve en 1934 avec un titre publié chez V. d’Ercole, libraire-éditeur à Paris : Le bacille BX766.

     Premier ouvrage signé Brooker

    L’année suivante, il publie deux titres sans doute à compte d’auteur chez la librairie des Vosges où il travaillait :

    Librairie place des Vosges à Paris
    Second titre : La Maison sans fenêtres.

    Puis c’est Georges Ventillard qui édite ses romans policiers à un rythme soutenu : plus de cinquante titres en quatre ans, soit un par mois ! Ce rythme est étonnant, d’autant plus que sur nombre de livres il est précisé qu’ils furent traduits. Alors Brooker écrivait-il en allemand ? Ou avait-il déjà un stock de manuscrits ?

    Son premier titre français réédité chez Ventillard

    … Ou copiait-il simplement des titres existants en les remodelant (en prenant par exemple les romans d’Edgar Wallace ?) Mystère, mystère.. Publier chaque mois un roman de 224 pages n’est pas choses simple, surtout pour un écrivain salarié d’une librairie…

    Edward Brooker était peut être aussi photographe. Est-ce lui qui s’est mis en scène sur les couvertures de ses ouvrages ? Beaucoup de questions sans réponses pour le moment.
    Autre fait intriguant : Brooker invente dans ses romans nombre de noms propres totalement inconnus (Criswold, Somolow, Colpatroz, Pikipili, Mamilloria, Systratis, Ekhampton, Hakawara, Yagawor, Toobo…). Imagination débordante ?

    « Kahlenberg » est le nom d’un bois près de Vienne en Autriche, et « Mischmasch » signifie méli-mélo en allemand, ce qui pourrait nous mettre sur la piste d’une personne d’origine germanique.

    En 1940, Ventillard sort la série Rex comprenant certains romans signés Brooker :

     
    Cinq titres de la Col. Rex

    Il écrit aussi dans la série Minuit sous le pseudonyme de Linton Powell :

    Deux titres de la Col. Minuit

    Pendant la guerre, il arrête le roman policier pour écrire de petites séries d’aventures chez les Editions et revues Françaises (ERF) avec de superbes couvertures colorées signées Robert Dansler : Pao-Tchéou (le Maître de l’invisible), Captain Chester Buxton (du Spécial Squad), Mister Nobody (l’homme au masque de satin), et sans doute Capitaine Bras-qui-venge (la terreur des pirates).

    Revues d’aventures et policières chez ERF

    On retrouve certains de ses textes toujours chez ERF, en compagnie de Léo Malet, Priollet, Nizerolles, Fronval et d’autres dans la collection Carré d’As :

    Quelques titres parus encore chez ERF

    Il disparait de la circulation en 1947 (parti en Australie, parait-il … où on perd sa trace. Pas un seul livre signé Brooker au pays des koalas !). Voici donc un romancier atypique qui a dû vendre quelques tonnes de livres puis s’est arrêté ? Etrange…

    Quelques années plus tard, ses histoires de Pao Tchéou ressortent chez la Société d’Editions Générales (SEG) sous la série Le Maître de l’invisible (1953-1956). Cette série est achevée sous le nom de Sam P. Norman. Peu de chance qu’il ait été au courant !

    La maison
    sans fenêtres (1935)
    Les caisses
    de Monsieur Lissac
    La mort
    vient à 6 heures
    La treizième
    main
    Criswold
    mansion (1936)
    L’énigme du
    Kahlenberg
    L’étrangleur
    La vengeance
    de l’invisible
    Le fantôme
    écossais
    Le squelette
    vert
    Les yeux
    tatoués
    Le mystère
    du paon
    L’onyx de
    Somolow
    Le yacht de
    la mort
    L’amiral
    Corbier (1937)
    La chambre
    mauve
    La machine
    infernale
    Le
    laboratoire du docteur Bass
    Le bacille
    BX 766
    Le cercle
    bleu
    Le club du
    serpent noir
    Le décapité
    Les 7 Colpatroz
    Le marchand
    d’horreurs
    Phare n°313
    Pikipili
    Le secret du
    Mamilloria
    Systratis
    Terreur sur
    Ekhampton
    Trois as
    Cave n°3
    (1938)
    La fille de
    Belzébuth
    Hakawara
    La voix qui
    tue
    Le roi du
    racket
    Le schnouf
    Le pendu de
    Blackport
    Les requins
    d’Hollywood
    Les sorcières
    du malheur
    Zacharie
    Boniface
    Baby-face
    (1939)
    Doc ne
    pardonne pas
    Les veuves de
    l’arsenic
    L’homme de
    minuit
    Mischmasch
    La mouche
    noire
    Le
    prisonnier du Yagawor
    Santa Lonya
    Sigono
    contre la police
    Les
    surprises de M. Boulet
    L’invulnérable
    Toobo