• 1951

    Editions Le Faucon Noir (Paris) Collection « Noire »

    André Héléna : Les héros s’en foutent

    Imprimerie spéciale du Faucon Noir, 274 p.

    De la viande à pas cher : Terry Stewart

    Imprimerie spéciale du Faucon Noir, 256 p.


    Editions Le Faucon Noir (Paris)

    Collection « Le roman noir de contre-espionnage »

    Percy Wall : Steve vient au rendez-vous

    Presses de la C.I.T., Paris

    (non signée – pas de certitude)

    Editions Le Faucon Noir (Paris) Collection « La môme Muriel »

    Budy Wesson (André Héléna) :

    Ne compte pas sur le sursis

    Imprimerie spéciale du Faucon Noir, 240 p.

    Budy Wesson (André Héléna) :

    Ta peau ou la sienne …

    Imprimerie spéciale du Faucon Noir, 240 p.

     Editions Le Faucon Noir (Paris) Hors collection

    D’après Frank Evrard, cet ouvrage serait sorti sous le label du Faucon Noir. C’est pourtant un rejaquettage d’un ouvrage paru chez Ferenczi en 1946 :

    Paul Gordeaux -Les contes de ces dames

  • 1952

    Editions Le Faucon Noir (Paris) Collection « Noire »

    André Héléna : Rencontre dans la nuit

    304 p.


    Frank Peter Belinda (Jacques Pierroux) :
    C’est à la fin qu’on tue ma belle …
    304 p.

    Editions Le Faucon Noir (Paris) Collection « La môme Muriel »

    Budy Wesson (André Héléna) : Y en a un en trop
    192 p.

    Annoncé : Les cornichons n’ont pas de racines
    (non sorti)

    Editions Le Faucon Noir (Paris)

    Roberts Geors : Au centre du milieu

    Presses spéciales du Faucon Noir, 192 p.

    Contient l’arrêté du 8 janvier 1938 sur les maisons
    de tolérance ou de rendez-vous à Paris.

  • Tribute to Jef de Wulf /20

    Editions le Faucon Noir – Série de la Môme Muriel (entre 1951 et 1954).

    Courte collection chaotique qui nous dévoile de magnifiques premières de couvertures signées Bob Gial pour les trois premières, puis Jef de Wulf pour les trois suivantes, et enfin Pierre Levé. Livres édités à Paris, ils ont la particularité d’abriter des textes d’André Héléna sous pseudonyme. (Budy Wesson et Patricia Wellwood ont été reconnu par leur auteur).

    D’après Frank Evrard, spécialiste de la période et de Dermée, cet ouvrage serait sorti sous le label Faucon Noir. Il s’agit pourtant d’un ouvrage paru chez Ferenczi en 1946. Le couverture de Jef de Wulf est superbe !

    Paul Gordeaux – Les contes de ces dames…

    Petit tirage, recherchés – Indice pour les 8 books : 7/10.

  • Tribute to Jef de Wulf /8

    Editions Le Faucon Noir, Paris (idem la collection de la Môme Muriel – fait partie de la « nébuleuse Roger Dermée », une foultitude de petites maisons d’éditions toutes plus éphémères les unes que les autres).


    Peut être les plus belles couvertures de l’illustrateur publiées entre 1952 et 1953.

    Un mac qui fait peur à sa future employée du trottoir, un autre qui lui paye un verre, un client qui passe et un dernier en filigrane qui protège dans l’ombre sa gagneuse … Représentatif d’une époque ou il fallait contrer l’offensive américaine des romans policiers et autres Peter Cheyney qui inondaient la France de polars …

    Indice pour ces cinq ouvrages 8/10.

    Pour info, voici d’autres livres du même éditeur, écrits sous pseudonymes mais qui se cache sous ces noms à consonance américaine ? Mystère … André Héléna ? Serge Arcouët ?


    Indice pour ces quatre ouvrages 8/10.