• André Guerber, éditeur

    A l’instar de Roger Dermée ou Edmond Nouveau que nous évoquons quelques fois sur ce blog, André Guerber est un éditeur indépendant qui fonda de petites maisons d’édition à Paris dans les années cinquante.

    A partir de 1953 et en association avec Jean Cusset (alias Jean Monfisse) et Maurice Giffard, il lance les Editions EDICA (32, rue de Maubeuge Paris 9°) qui publient des fascicules rappelant les Grands romans noirs illustrés de Dermée :

    Mariage avec la mort (Collection Insomnie)
    T’as balancé, Pécore ? (Collection Extra-dry)
    Hold-up à la mairie (Collection Extra-dry)
    Amour dans la jungle (Aventures exotiques)
    Lucrèce Borgia
    L’esclave blanche
    Le meurtrier amoureux

    Annoncé : La fiancée du ciel

    Une courte série destinée à copier la collection Rouge et Noire du Fleuve Noir ne donnera droit qu’à 7 volumes en 1953-54 sous le titre de la Bibliothèque noire :

    Confession d’une pécheresse par René Poscia
    Perverse Jessica par Rudy Geerfeld
    Les quatre saisons de l’amour par Herbert Tracy
    Crime chez les filles par Jean Raynal
    On n’en crève pas par Pascale Boromé
    Ca cadre… vous voyez ce que je veux dire ? par Michel Marly
    Un punch pour Barbara par Jean-Marc Perry

    Puis sortent de petits bijoux de polars sous les collections Audacieuse, Le Mauvais Oeil ou encore La Plume au Vent :

    Voyons ici quelques ouvrages parus sous les labels des Editions de la Seine (collection Police et collection Rafale) entre 1954 et 1956.

     » La collection Rafale : un éclat brutal dans la nuit du roman noir. « 

    Les superbes couvertures illustrées sont de Jean David. On retrouve aussi des pseudonymes d’André Héléna que je vous ai déjà présentés ici.

    Enfin une petite série d’espionnage parue aux Editions Baudelaire en 1958-1959, avec des illustrations de couverture de Marcel Dubouis-Bonnefond :


    Le jeune André Guerber n’en était là qu’aux prémices de l’édition, sa carrière se poursuivit longtemps. C’est en effet lui qui importa en France dans les années 70 les petits formats réservés au lectorat adulte en provenance de l’éditeur italien « Furio Viano » spécialisé alors dans les bandes érotiques.
    Le groupe André Guerber représente des centaines de publications dont beaucoup furent frappées d’interdiction pour leur caractère violent, sanguinolent ou pornographique.

    Indice 6/10.