• Collection Le Zodiaque

    Pendant une décennie, la France et le Canada furent envahis par les publications des aventures du Zodiaque. Personnage inspiré d’Arsène Lupin et de Fantômas, le Zodiaque est la création de Gaston Martineau (1924-1986). Ex-maquisard, après de petits métiers (laveur de carreaux, marchand de chiens, crieur de journaux …), il se lance dans l’écriture à travers quelques canards parisiens comme le magazine « V » où il publie des nouvelles sous le pseudonyme d’Alain Descarmes.

    Sous le nom de Gaston Martin, les premières aventures du Zodiaque paraissent en 1949 aux éditions de Neuilly, sises au 10, rue Bonaparte à Paris. Bien vite, elles changent d’adresse pour aller à Saint-Germain en Laye, certainement à l’adresse de l’auteur.

    Les 5 recueils parus, comprenant les n°1 et 2, 3 et 4, etc …

    Commence alors une publication régulière d’une ou deux histoires par mois. Ce flot incessant va s’étendre sur 10 ans de production, on dénombre au total 168 livres. Plus tard, certainement vers 1951, des recueils apparaissent qui comprennent deux titres. On note que même les couvertures sont alors dessinées par l’auteur sous le nom d’Aldé (ALain DEscarmes).

    Quelques couvertures parmi les premières de la série …

    Histoire de pimenter la chose, des numéros spéciaux vont augmenter les tirages et s’intercaler entre les numéros. J’en ai compté jusqu’à 17, mais peut être y en a-t-il d’autres ?

    Les 17 numéros spéciaux

    L’auteur se retrouve aussi outre-atlantique où les histoires du Zodiaque font florès et se répandent à partir de 1953 à travers des dizaines de titres … Une bonne rente en perspective ! Sans doute grisé par les ventes, l’auteur annonce en 1955 un film avec Robert Dary, jamais sorti à ma connaissance.

    Des couvrantes canadiennes parmi la soixantaine parue (et peut être plus …)

    Gaston Martin disparait des étals aussi vite qu’il est apparu, sans doute fortune faite. Ses écrits se trouvent encore par centaines sur le net, un peu moins dans les brocantes, et plus du tout dans les bibliothèques …