• Editions Aphrodite – Bruxelles

    Bizarrement à la même période (1959) que la collection Aphrodite (Le Pont Neuf, Paris) apparait sous la férule de René Clément les Editions Aphrodite à Bruxelles qui publie aussi des romans sexy avec des auteurs et des illustrateurs communs …

    Il y avait sans aucun doute des passerelles entre ces deux éditeurs, voir une association. Mais les mêmes causes produisant les mêmes effets, la censure tailla encore dans le vif …

    Indice : 6/10.

    Editions Aphrodite – Bruxelles

    Les amants sensuels (Micael Hollys) *
    Appel du plaisir l’ (Jean Lechat) *
    Ce corps tant aimé (Roger Clément) *
    Chair en folie (Leopold Baes) *
    Etreintes sensuelles (Jean Brabant) *
    La chasse au plaisir (Jean Lechat) *
    Le chemin des délices (Rice Lansen) *
    Le corsaire (Rella Rocca) *
    Farouche sensualité (Jeff Bruneel) *
    Festival charnel (Jean Lechat) *
    Un volcan nommé Olga (Rice Lansen)
    Passions et possessions (Jacques La Tour) *
    Perverses maitresses (Van Dam) *
    Plaisirs de la chair (Jean Lechat) *
    Les sentiers voluptueux (Christian Claes) *
    Tania et le démon (Yvan Nikitine) *
    Les tricheuses (Auguste Dunevert) *
    Voluptueuses passions (Raoul Vilar)
    Vacances amoureuses (Jeff Bruneel)

    * = livres ayant étés interdits à la vente.

  • 1958

    Editions Aphrodite (Bruxelles)

    Jan Brabant : Etreintes sensuelles

    Demande d’interdiction du 17 décembre 1959,
    Censuré par arrêté du 11 janvier 1960.


    Jean Lechat : La chasse au plaisir

    Censuré par arrêté du 7 juin 1960.

  • 1959

    Editions Aphrodite (Bruxelles)

    Raoul Vilar : Voluptueuse passion

    Demande d’interdiction du 11 janvier 1960,
    Censuré par arrêté du 17 décembre 1959.

    Rice Lansen (Maurice Lannes) : le chemin des délices

    Demande d’interdiction du 11 janvier 1960,
    Censuré par arrêté du 17 décembre 1959.
    (non signée)

  • Tribute to Jef de Wulf /30

    Continuons notre « saga » Jef de Wulf avec des premières de couverture de romans sexy parus chez différents éditeurs parisiens vers la fin des année cinquante :


    Vous noterez avec délice qu’un seul dessin pouvait se retrouver au fil des naissances ou mort des éditeurs sur plusieurs ouvrages, solution de facilité pour ne pas payer tous les droits d’auteur et surtout pour éviter les foudres de la censure.

    On trouvera pèle-mêle dans ces exemples les éditions le Pont Neuf (SNEV à Paris), la collection « Aphrodite » chez ce même éditeur, les éditions Aphrodite (Bruxelles-Paris), le tout faisant partie de la nébuleuse Auguste Pinaud, génial revendeur d’ouvrages pas encore pilonnés …

    Pas de certitude pour les quatre dernières couvertures car non signées …

    Indice 6/10.