• Editions André Bonne

    Petit éditeur parisien basé rue Rousselet qui émerge à la fin de la guerre en 1945 avec une courte série de fascicules policiers. Les auteurs de ces nouvelles sont Paul Valbert (vieil écrivain de son vrai nom Albert-Léon Vavasseur 1868-1947, spécialiste de l’argot et touche-a-tout littéraire), Alexis Locan et l’incontournable Georges Fronval qui essaimait à tout va.

    La collection n’a pas de nom, par contre les policiers ont des noms très drôles : commissaire Miramar, inspecteur Mégalas, commissaire Gallinaci, inspecteur Bergougnasse ! A vous donner envie d’être flic ! Sur chaque couverture on peut retrouver une silhouette qui ressemble beaucoup à celle de Maigret…avec chapeau et pipe.

    Henry Maxence : Etonnantes aventures au Grand Nord
    Jean-Jacques Eller : L’affaire de l’auto tragique de Bagatelle
    Léon Valbert : Qui a tué l’encaisseur ?
    Jean-Jacques Eller : Vous avez tué Rita
    Léon Valbert : 13 crimes en 3 jours
    Léon Valbert : Le mort qui se venge
    Alexis Locan : Un devis et un coeur
    Alexis Locan : La fin de Mme Teissère
    Léon Valbert : Crimes ou suicides
    Jean Coutray : Un croquis
    George Fronval : Une mort étrange

    Les éditions André Bonne continueront la production d’ouvrages sous le label des Presses de Paris, mais fort peu de polar. Simplement une traduction de James Milligan parue à Londres en 1936 chez Sampson Lox and Co et traduite en 1953.
    Belle couverture non signée.

    James Milligan