• Editions CPE – Suite et fin

    Nous avons déjà parlé de la Compagnie Parisienne d’Edition dite CPE grâce aux collections Agent spécial, Eros, La Mante, Orages, Sélections fantastiques et Westerners (voir le blog).

    Afin de boucler la boucle, il reste à parler de trois petites séries policières et érotiques qui n’ont – semble-t-il – pas eu le succès escompté…

    On commence par la Collection La Guêpe en 1950 qui ne comprend que trois titres :

    On remarquera que certains ouvrages des Editions du Faucon noir reprennent de manière étrange une présentation identique deux ans plus tard…Merci Mr Dermée !

    La fille aux combines par Jacques Auburtin 1950
    L’assassin ne frappe que la nuit par François Richard
    Le mystère de Ram’s Park par André Keraudren

    _______________ 
    Parlons ensuite de la Collection Le Frelon parue en 1950-51. A ma connaissance, c’est l’une des seules séries dite populaire qui parle de l’amitié virile entre hommes (on ne parlait pas d’homosexualité en 1950). Les titres sont gentiment évocateurs.

    L’amour ne s’apprend pas par René Poscia 1950
    Y en a peu comme ça par René Poscia
    Laissez les filles au vestiaire par Maurice Périsset 1951
    Les mâles sont les plus forts par Jacques Auburtin
    La boite à matelots par Maurice Périsset

    __________________ 
    Enfin une mini série appelée Collection Pic parait elle aussi en 1950 avec seulement deux ouvrages et une double présentation pour le premier titre :

    La voluptueuse aventure par René Duprat 1950
    Et la vierge s’est donnée par Henry Deletang (bien paru et à trouver !)

    ________________________

    Et pour finir, un livre un peu seul dans cette production foisonneuse avec une belle couverture signée Jean Saunier en 1950 :

    Diane de Guéridor par Jacques Auburtin