• Tribute to Jef de Wulf /26

    Restons dans la couverture de qualité parue aux éditions « La dernière chance » (ou éditions Selco à Paris) dans la collection « Les nuits blêmes ». Seulement cinq livres parus dans cette collection dont une réédition d’un livre d’André Héléna (qui est d’un format différent).

    Cette furtive maison d’édition publia entre 1948 et 1953 une petite vingtaine de livres avant de disparaitre. A découvrir la collection du roman noir féminin ici.

    Admirez le travail remarquable de l’illustrateur – Jef de Wulf – (dont je viens de lire encore récemment sur le net qu’il un pseudonyme de René Brantonne, lire cela en 2009 quelle honte ! ! !)

    Cette maison d’édition faisait partie elle aussi de la nébuleuse Roger Dermée dont nous avons parlé dans les pages précédentes. Gros ouvrages (entre 300 et 400 pages), auteurs peu connus, distribution chaotique, tirages confidentiels, bref pas de grand succès !

    Pour les cinq ouvrages, indice 7/10.