• Le Vautour de la Sierra

    Les aventures du Vautour
    de la Sierra
    sont des adaptations de récits écrits à l’origine par
    Kate O’Brien Pritchard et son fils le major Hesketh Vernon Prichard (1876-1922).
    Cet aventurier né en Inde et grand chasseur de fauves a parcouru le monde et
    est devenu grand reporter de presse et de guerre.

    Ecrites en 1898, ces chroniques
    sont publiées en France dans Nos Loisirs, magazine illustré de lecture et de culture populaire,
    appartenant au groupe du Petit
    Parisien : Le Vautour de la Sierra parait du 12 août au 23
    décembre 1906, puis Le Vautour est revenu en 1907 et Le secret du Vautour de la
    Sierra 1909.

     

    Elles sont traduites par un journaliste de romans pour la
    jeunesse, Jules Besse (1873-1946) qui signe du nom de Georges Clavigny. A ses
    débuts, Besse dirige l’hebdomadaire humoristique Sans-Gêne.
    Don Quebranta Huesos dit le Vautour de la Sierra, est un
    bandit de grand chemin qui n’a pas oublié d’être un gentilhomme. Sans doute inspiré à
    Prichard d’un personnage rencontré lors de ses voyages en Amérique
    centrale, le Vautour capé de noir et toujours coiffé de son chapeau noir, a la
    surprise de retrouver sa fille et l’aide à se protéger de méchants
    envahisseurs. Une sorte de Zorro avant l’heure…
    En 1909, Nos Loisirs
    publient en deux volumes en édition illustrée ces aventures (couvertures
    différentes) :

    Devant le succès du journal, une adaptation
    cinématographique voit bientôt le jour. Sous la direction de Victorin-Hippolyte
    Jasset, trois épisodes sont tournés en 1909 par les Studios Eclair : Le Vautour et l’usurier (sorti le 2 août), Un mariage mouvementé (9 août) et Une
    évasion audacieuse (16 août).
    Le film sera retourné en 1916 par Pathé sous le titre Le Fauve de la Sierra.
    Fayard qui inonde alors la France de livres bons marchés à
    65 centimes flaire la bonne affaire et édite entre novembre 1913 et mars 1914
    Les Aventures du Vautour de la Sierra en cinq volumes illustrés par Jan Starace (et imprimés jusqu’en 1932) :

     

    Le Vautour de la sierra (1913)
    Le Vautour est revenu
    La fille du Vautour (1914)
    Le coeur de Lolita
    Le secret du Vautour.

    Enfin, en 1923 paraissent ces mêmes histoires sous forme de
    fascicules magnifiquement illustrés par Edouard Yrondy aux éditions Prima (67
    rue Servan à Paris). Entre temps, le nom des écrivains a disparu (Prichard est
    mort en 1922), et Clavigny se proclame fièrement comme l’auteur de la série.
    Faut dire qu’en tant qu’ancien directeur de la revue Sans-gêne…

    1 La parole d’honneur d’un bandit
    2 la mission de don Luis
    3 Le Quebranta défend la reine
    4 Les deux frères Moruno
    5 Les finesses de Felipe Majada
    6 La main droite du peintre
    7 Il reçoit un roi de la finance
    8 Comment il combattit pour son nom
    9 Grande bataille
    10 Tragique partie de criquet
    11 Il lutte avec la mort
    12 Un duel
    13 Noël tragique
    14 La mort de Murono
    15 Le chevalier des dames
    16 La corrida de Zurcanez
    17 Le sublime Robledo
    18 Le secret du vautour
    19 Le crime de Lucharvo
    20 Le proscrit
    21 Tobal
    22 La Boca de Lobo
    23 Don Quebranta
    24 La Posada de Ramon
    25 Le Vautour de la Sierra

    Merci à Jacques Dugrand pour son aide.