• Arabesque Espionnage … suite

    Suite de la Collection Arabesque Espionnage avec de superbes couvertures illustrées par Aslan (du n° 49 au n°62 – non présentées ici) et surtout Jef de Wulf à partir du numéro 63.

    (Les premiers titres de la collection se trouvent ici).


    Tous les livres ne sont pas présents et je me suis arrêté au changement de look de la collection (n°193), mais sachez que Jef de Wulf a illustré quelques ouvrages de la suite de la série jusqu’en 1968.

    Pas d’indice mais certains titres sont plus difficiles à trouver cinquante ans après.

  • Tribute to Aslan /2

    Suite de la Collection Arabesque Espionnage … (le début se trouve ici)

    Je n’ai pas pu m’empêcher de vous montrer la suite de cette série car certaines jaquettes sont des joyaux de pure beauté …

    Le genre espionnage est tombé en désuétude de nos jours mais le combat Est-Ouest était dans les années cinquante un thème très développé en roman populaire. Cette collection traite beaucoup de missions d’espionnage à l’étranger.

    Et si vous voulez la suite illustrée par Jef de Wulf jusqu’au n° 193 … C’est !

    Indice 5/10.

  • Tribute to Aslan /1

    Quoi de plus naturel sur ce blog de vous parler d’Alain Gourdon, alias Aslan ? C’est un des merveilleux illustrateurs d’après guerre, dont on a tous vu un jour une pin-up dans un magazine « Lui », ou sur une couverture de roman sexy ?

    Vous trouverez ci après quelques dizaines de dessins, en commençant par une collection qui en son temps voulut concurrencer le Fleuve Noir : La Collection Arabesque Espionnage. (créée par Edmond Nouveau, ancien rédacteur chez Roger Dermée).


    Le premier dessin a été signé « Gourdon » mais dès le n°2 tout est réalisé par « Aslan ». Une fort belle série qui a mis quelques titres afin de trouver sa vitesse de croisière, en publiant des auteurs bien de chez nous comme Claude Ferny ou Maurice Limat.

    Notez le style particulier de l’illustrateur qui, comme son frère au Fleuve Noir, est l’un des seuls à combiner deux images d’échelles différentes sans que cela ne choque l’oeil.

    Assez peu recherchée, il n’est pas interdit de penser que cette collection revienne au goût du jour et par certaines de ses histoires fort bien ficelées, et par son look « années 50 » très chouette.

    La suite de la collection se trouve ici

    Indice pas facile à vous donner, disons 6/10.