• Ambrose Bierce : Fables fantastiques

    Ambrose Gwinett Bierce (1842-1914?) est un écrivain et journaliste américain qui fût mobilisé dès 19 ans pendant la guerre de Sécession. Son expérience des combats et les images de carnages marqueront profondément tous ses futurs écrits.

    Journaliste à San-Francisco, il devient rédacteur au journal Wasp à partir du 1881 et y publie ses premières définitions qui vont constituer son futur Dictionnaire du Diable qui sera publié en 1906 et restera son chef-d’œuvre. Sa vie privée demeure chaotique, sa femme le quitte et ses deux fils meurent l’un de suicide et l’autre d’alcoolisme.

    Bierce inventa les thèmes de la femme panthère, de l’enterré vivant (avec beaucoup d’humour!), de l’automate qui échappe au contrôle de son inventeur, ou de l’absurdité de la guerre.

    On sait peu de chose sur la fin de sa vie ou on perd sa trace au Mexique vers 1914.

    Fables fantastiques est un recueil publié par Eric Losfeld (Editions le Terrain Vague) en 1962, bizarrement intitulé à l’intérieur de l’ouvrage Fables fantasques et illustrées par Pierre Gauthier.

    Cet ouvrage regroupe une centaine de courts récits, contes et fables rédigés pour les différents journaux auxquels il collabora. Bierce était très à l’aise dans ce genre d’exercice consistant, à l’instar d’une fable, à poser une situation fondée sur un travers humain puis à ménager pour le lecteur une chute surprenante ou ironique.

    Indice 5/10.