• Luc Boulay

    Luc Boulay publie aux éditions C.P.E. (Compagnie Parisienne d’Edition) « Parties fines » en 1957. Le livre fait partie de la collection Eros qui comprend quelques dizaines de titres (retrouvez l’intégralité de cette superbe collection ici). Il sera interdit par arrêté du 26 novembre 1958.

    Derrière le pseudonyme de Luc Boulay se cache Pierre Michel Boudon, alias Alphonse Boudard (1925-2000), plus connu pour ses romans largement autobiographiques racontant le Paris des années 50, ses gangsters et ses prisons.

    Boudard s’est toujours opposé à la réédition de ce titre, non en raison de son contenu mais parce qu’il n’avait pas encore trouvé son style (voir p.394 et 677 du Dictionnaire des livres et journaux interdits par Bernard Joubert).

     Alphonse Boudard en 1965. Droits réservés.

    Notez qu’il a écrit aussi dans cette collection Les Grandes ardeurs sous le nom de Laurent Savani, ce qui lui vaudra en 1960 deux mois de prison (qu’il fera) et 1000 francs d’amende.

    Couverture de Jihel.
    Indice 7/10.