• Interlude d’été


    « Il est plus aisé de réfléchir dans une bibliothèque la nuit. Les bruits y sont étouffés, les pensées plus sonores. Je me sens moins tenu de respecter les ordres visibles pour réimaginer le monde. Le silence, la nuit, dans ma bibliothèque, est particulier, avec ces cônes de lumière qui m’enferment dans certaines zones de réflexion et de divagation. »

    La Bibliothèque, la nuit (The Library at night, 2006)

    par Alberto Manguel.

    Ecrivain de talent né en Argentine en 1948, devenu canadien en 1985, et français d’adoption depuis 2001. A conseiller Dictionnaire des lieux imaginaires – éditions Actes-Sud ou La Bibliothèque de Robinson, Autoportrait d’un bouquineur éditions Leméac, « L’Écritoire », 2000.