Petites maisons : B comme …

Begh et Henrys

Pas beaucoup d’infos sur ces éditeurs qui semblent s’être rencontrés après-guerre.
Les éditions Begh basées au 10 rue du Faubourg Montmartre (Paris 10°) publient une petite série policière en 1947, doublée d’ouvrages divers jusqu’en 1949.

 

A vous Mr Chips ! (To you, Mr Chips !) par James Hilton 1947
Changement à vue (Transformation scene) par Claude Houghton
(2 couv. différentes)
Les larmes du diable (Devil’s tears) par Edgar Hale
Les liens du sang (Thicker than water) par Véra Caspary

 

 

Histoire oubliée par Winston Graham 1946
Madame Russell par Joan Morgan 1947
Croissance d’un homme par Mazo de la roche
Les mains de Veronica par Fannie Hurst
Le ver est dans le fruit par Pierre Varennes 1949
Les femmes que j’ai aimées par Casanova

L’éditeur Henrys de Casablanca (Maroc) sort quand à lui un fascicule dans la série le Roman policier Français en 1947 :

Le 7ème traitre est mort aussi de Marcel Picard et Jacques Hebey

Est-ce lui qui publie aux éditions Begh et Henrys deux ouvrages avec couvertures de Jef de Wulf en 1949 ? Ou est-ce aussi des rejaquettages dus à quelque margoulins parisiens ?

La question reste posée…

Enfin en 1949 parait un drôle de petit fascicule  d’une collection « Les romans à succès condensés », tellement condensés que je ne connais que celui-ci !
Le numéro 16 de la série 3 indiqué en première de couverture ressemble à une fausse indication.

Possession de Mazo de la Roche, mars 1949

Toute information complémentaire est bienvenue.

______________________
Editions de la Belle Fontaine
Sans mention d’adresse, les éditions de la Belle Fontaine ont-elles un rapport avec la Société des Editions de la Belle Fontaine présentée ici ?
Seule certitude, c’est Erik J. Certon, auteur bien connu des éditions populaires (de son vrai nom Frédéric Certoncini 1888-1969) qui écrit les petits romans policiers sous le titre générique des « Aventures  de Gordon Glengarry Détective » en 1946.
L’énigme de Fall-River
L’assassin est dans la calle
Le tueur du moulin de Touvent
La piste du sable rouge
______________________
Editions Berger-LevraultBerger-Levrault est l’un des plus vieux éditeurs français car ses origines remontent au XVème siècle !Sans aller si loin, il publie des textes d’Henry Jagot, illustre inconnu qui s’essaye au polar historique entre 1928 et 1932. Belles couvertures non signés.

 

La disparue de la rue Lepic 1932
Le suicidé de la rue Jacob 1933
Vidocq (coll. les grandes vies aventureuses) 1928
Vidocq (Coll. les romans vécus) 1932

______________________

Editions Bordas

Créée par les deux frères Bordas juste après guerre, cet maison que tous les enfants connaissent pour avoir potassé leurs livres scolaires s’est essayée pour ses débuts à divers publics.

Tout d’abord la collection « Le roman policier moderne » compte 7 titres en 1945-46 :

 

Un étrange anniversaire par Robert Petit (1945)
La mort du peintre par Edmond Alde
La loi des suicidés par Robert Petit
L’auberge du cheval borgne par Robert Petit
Le glacier de Mortcombe par Edmond Alde
Le mort s’est trompé d’étage par Hélène de Bauclas (1946)
L’homme de la lande par Lucien Prioly (deux couv. différentes)

Puis la série des « Romans étrangers » avec des traduction d’auteurs du nord de l’Europe et des couvertures signées Richovsky et Grangé.

 

Treize contre treize par Mas d’Azeglio (1946)
Le visiteur inopportun par A.M .Griffin
L’affaire de la permission du caporal par Christopher Bush
Sinclair Lewis par Bethel Merriday
Sybille par Claude Boncompain
Les plumets rouges par Mogens Klitgaard
La rue Bahut par Michel Roche-Varger
L’idiot par Dostoievsky
L’affaire de la permission du caporal par Christopher Bush

Deux titres aux formats plus grand déjà présentés sur le blog grâce à leur belles couvertures paraissent en 1947 :

 

Quinze cadavres par Caroll G.Daly
L’énigme du mort vivant par Raoul de Warren

La collection « Le Lynx » suit également en 1947 avec seulement deux titres :

 

Meurtre dans le Black-out par E.C.R. Lorac
La comédienne assassinée par Claude Valmont

Divers ouvrages dont un illustré par Jean-Gabriel Domergue (dit l’inventeur de la pin-up) :

 

Et pour finir une mini-série de science-fiction par Lucien Prioly et illustrés par Guy Sabran :

 

Nous étions 7 astronautes 1946
L’ile des hommes de fer 1948

______________________

 

 Editions Brittia

 

Petit label créé par le sulfureux Henry Caouissin (1913-2003), éditeur, romancier, réalisateur de cinéma et avant tout farouche défenseur du droit à l’autonomie de la Bretagne.
Parmi nombre d’ouvrages publiés (souvent en breton dans le texte) deux belles couvertures à découvrir :
Aux feux tournants des phares par Georges Toudouze (1946) – Illust. Pierre Péron
Souvenirs d’un barde errant par Théodore Botrel (1946)

______________________

… à suivre …

 

Laisser un commentaire