• Les Espionnage de Michel Gourdon

    Parution d’un livre de référence : Les Espionnage de Michel Gourdon par Patrick Bernard
    Association des Amis de Michel Gourdon, 2015.

    Enfin un livre intéressant sur l’ensemble de la collection « Espionnage  » du Fleuve Noir !

    Superbe ouvrage de 260 pages qui comprend plus de 680 illustrations couleur avec beaucoup, beaucoup, beaucoup d’originaux … Un must pour les amoureux de littérature populaire et ceux qui ont aimé le Fleuve Noir.

     

    A commander d’urgence, les 300 exemplaires devraient partir comme des petits pains…
    Pour commander, voir ici.

     

  • Petites maisons : C comme …

    CA et Cappelle

    Crées uniquement afin de publier des romans érotiques en 1960, les éditions CA et Cappelle sont certainement l’oeuvre de l’éditeur belge René Clément.

    Ils font partie intégrante des collections Aphrodite et du Pont Neuf déjà présentées ici, à la petite différence qu’ils sont censurés en Belgique, et donc sans doute écoulés uniquement en France… où ils furent aussi interdits.

     

    Editions CA Bruxelles

    Editions CA – 17, rue Godefroid de Bouillon à Bruxelles

    Rella Docca – Le corsaire * (1960)
    Gert Klemens – Amour… Amours *
    Elia Zurf – Les amants *
    Jan Wulf – Etreintes d’amour *
    Pol Janin – Folle justine *
    Quentin Grosjean – Innocente Suzette *
    Rella Docca – Le mal d’amour *
    Peter Boss – Rapaces de la nuit *
    Martin Bix – La tentation d’Emilienne *

    Les couvertures sont de Jacques Thibésart et Jef de Wulf, avec des dessins déjà utilisés pour les autres collections, comme d’habitude afin de brouiller les pistes…

     

    Editions Cappelle

    Editions Cappelle – 59, rue Royal Sainte Marie à Bruxelles

    Claude Adam – Ardente Sarah * (1960)
    Willy Colas – Capucine *
    Roger Clément – Le cercle vicieux *
    Ida – Bazil-Raho *
    Léo Gil –Les libertines *
    Perverse Agnès – Rella Docca *
    Rella Docca – Wanda *

    * = livre interdit en France (source : Dictionnaire des livres et journaux interdits par Bernard Joubert).

    ______________________

    Editions du Capricorne

    Label parisien qui publie en 1946 Les aventures de Jolibois, roi de l’aventure par le prolifique Jean Normand. Belles couvertures non renseignées.

    Jolibois, roi de l’aventure

    Les naufragés du Doris par Jean Normand
    Les gangsters de la forêt par Jean Normand

    ______________________

    Editions CJ Nice

    Association entre l’écrivain belge Edouard de Keyser et une jeune éditrice niçoise, Claire Jeunesse, qui donnera deux ouvrages, dont un reparu sur Paris avec une couverture de René Brantonne.

    Il s’agit de vieux titres du romancier déjà parus en 1926 (Malgré l’amour, Société Parisienne d’Edition, coll. Graziella) et 1929  (Le baiser de Rio, éditions de la Nouvelle Revue Critique, coll. Les Maîtres du roman).

    Le baiser de Rio par Edouard de Keyser (1947)
    Malgré l’amour par Edouard de Keyser (1948)

    Ex-libris de l’écrivain
    ______________________
    Editions Como
    Petit label créé en 1937 et basé au 1, rue Garancière à Paris. Que veux dire « Como » ?
    Ne publie à ma connaissance qu’un seul titre, qui sera repris en 1938 en Belgique chez Dupuis (Coll. Bibliothèque jaune n°30) puis en 1946 aux éditions du Hublot, avec changement de nom (il est le fils d’Emile Monnier et de Marie Zwingelstein), et ajout d’un autre auteur. Etrange … les textes étant strictement similaires !
    La main dans la nuit par André Zwingelstein
    Coll. Aventures et mystères
    La main dans la nuit par André Monnier-Zwingelstein et Pierre Aguétant
    Coll. Le livre de minuit, ill. Pierre Marty
    ______________________
    … à suivre …
  • L’Empreinte Police

    Publiée entre 1932 et 1940 par les Editions de La Nouvelle Revue Critique, maison d’édition dirigée par Alexandre Ralli, cette collection s’appelle « L’Empreinte Police », et possède plusieurs particularités.

    Tout d’abord, la première série qui compte 183 titres est presque uniquement réalisée avec des traductions fidèles de romanciers anglais, américains et australiens. Leur intrigue particulière est composée d’indices qui permettent au lecteur de faire l’enquête au fur et à mesure des chapitres. Cette structure est appelée « whodunit » – traduction de Who has done it ? = Qui a fait ça ? – structure qu’on retrouve typiquement chez les romanciers de polar anglo-saxons avant-guerre.

    Série 1
    Les 25 premiers titres (il me manque le 4 !)

    Cette collection parait régulièrement à partir de 1932, et on retrouve parfois des whodunit inversés, c’est à dire qu’on connait au premier chapitre le meurtrier, ce qui permet au lecteur de suivre l’enquête petit à petit tout au long de l’ouvrage. Méthode qu’on retrouvera souvent dans Colombo par exemple.

    Le dernier titre n°183
    « Une porte se referme » a une couverture dessinée.
    Série 1 (1932-1940)

    1 Paul McGuire – La rose noire (1932)
    2 Henry Wade – Le meurtre du conseiller
    3 Rufus King – Le cadran de la mort
    4 Earl Derr Biggers – Un policier chinois
    5 Henry Wade – Le cocktail tragique
    6 Philip MacDonald – Un vampire
    7 Moray Dalton – La nuit de la peur
    8 Paul McGuire – Trois hommes morts
    9 Arthur Gask – Crime en Australie
    10 John Dickon Carr – Le secret du gibet
    11 Philip MacDonald – L’énigme
    12 Freeman Wills Crofts – Le cercueil marin
    13 J.J. Connington – Le mystère du collier (1933)
    14 Margery Allingham – La maison des morts étranges
    15 Freeman Wills Crofts – Les diamants volés
    16 Henry Wade – La mort du capitaine
    17 Mignon G. Eberhart – La tache rouge
    18 F.G. Parke – Meurtre au théâtre
    19 J.J. Connington – L’affaire Castleford
    20 Paul McGuire – Un glas dans la nuit
    21 J.S. Fletcher – L’assassinat du comédien
    22 Freeman Wills Crofts – La dernière victime
    23 Vincent Starrett – Ici un mort
    24 Rufus Gilmore – Le lit d’ébène
    25 Rufus King – La croisière du crime
    (…)

    Arrêtée pendant la guerre sans doute par manque de papier, elle renait de ses cendres en 1947 sous le label de La Maîtrise du livre avec une nouvelle série qui n’aura pas le succès escompté. Malgré une ligne éditoriale dirigée par Maurice-Bernard Entrèbe, la collection s’arrête après seulement 35 titres.

    Série 2

     

    L’intitulé « L’Empreinte » se retrouve dans la collection La Mauvaise chance pour quelques titres, collection éditée par les éditions du Portulan.

    L’Empreinte est une collection intéressante mais fort peu étudiée, de petits bijoux de polar sont à redécouvrir parmi ces titres oubliés.

    Série 1 (1947-1949)

    1 Moray Dalton – La nuit de la peur (1947)
    2 Francis Van Wyck Mason – Le fort de la terreur
    3 Dorothy Leigh Sayers – Lord Peter détective
    4 Francis Van Wyck Mason – Vesper le meurtrier
    5 Miles Burton – La mort frappe les médecins
    6 Freeman Wills Crofts – La police en croisière
    7 Francis Beeding – La mort qui rôde
    8 Paul McGuire – Meurtre à Ilebridge
    9 Mery Fitt – Le mystère des chocolats
    10 Jonathan Latimer – La dernière semaine
    11 Anthony Abbot – La femme qui prît peur
    12 Lawrence Treat – V. comme victime
    13 Vincent Starrett – Le crime de l’Hôtel Granada
    14 Francis Van Wyck Mason – La garnison rouge
    15 Ernest Robertson Punshon – Mort d’une reine de beauté (1948)
    16 Anthony Abbot – L’homme sans femmes
    17 Philip Whitwell Wilson – Le silence du vieux moulin
    18 Anthony Abbot – Le crime de la Saint Sylvestre
    19 Wallace J. Graham – Un déjeuner macabre
    20 Miles Burton – Situation vacante
    21 Paul McGuire – Le maléfice
    22 Anthony Berkeley – Le gibet imprévu
    23 John Dickson Carr – La chambre ardente
    24 Anthony Armstrong – Un alibi de 10 minutes
    25 D.-B. Olsen – La mort le guette (1949)
    26 Edmund Clerihew Bentley – L’affaire Menderson
    27 Anthony Berkeley – Une erreur judiciare
    28 Cecil Scott Forester – Paiement différé
    29 Terry Stewart – Je vais mourir ce soir
    30 Edward Acheson – La seconde vie de John Adams
    31 Mignon Eberhart – L’infirmière de la mort
    32 Gladys Mitchell – Final pour Miss Bradley
    33 John Dickson Carr – Le naufragé du Titanic
    34 Lange Lewis – Meurtre anniversaire
    35 Constance Little – Les linceuls noirs

  • Petites maisons : B comme …

    Begh et Henrys

    Pas beaucoup d’infos sur ces éditeurs qui semblent s’être rencontrés après-guerre.
    Les éditions Begh basées au 10 rue du Faubourg Montmartre (Paris 10°) publient une petite série policière en 1947, doublée d’ouvrages divers jusqu’en 1949.

     

    A vous Mr Chips ! (To you, Mr Chips !) par James Hilton 1947
    Changement à vue (Transformation scene) par Claude Houghton
    (2 couv. différentes)
    Les larmes du diable (Devil’s tears) par Edgar Hale
    Les liens du sang (Thicker than water) par Véra Caspary

     

     

    Histoire oubliée par Winston Graham 1946
    Madame Russell par Joan Morgan 1947
    Croissance d’un homme par Mazo de la roche
    Les mains de Veronica par Fannie Hurst
    Le ver est dans le fruit par Pierre Varennes 1949
    Les femmes que j’ai aimées par Casanova

    L’éditeur Henrys de Casablanca (Maroc) sort quand à lui un fascicule dans la série le Roman policier Français en 1947 :

    Le 7ème traitre est mort aussi de Marcel Picard et Jacques Hebey

    Est-ce lui qui publie aux éditions Begh et Henrys deux ouvrages avec couvertures de Jef de Wulf en 1949 ? Ou est-ce aussi des rejaquettages dus à quelque margoulins parisiens ?

    La question reste posée…

    Enfin en 1949 parait un drôle de petit fascicule  d’une collection « Les romans à succès condensés », tellement condensés que je ne connais que celui-ci !
    Le numéro 16 de la série 3 indiqué en première de couverture ressemble à une fausse indication.

    Possession de Mazo de la Roche, mars 1949

    Toute information complémentaire est bienvenue.

    ______________________
    Editions de la Belle Fontaine
    Sans mention d’adresse, les éditions de la Belle Fontaine ont-elles un rapport avec la Société des Editions de la Belle Fontaine présentée ici ?
    Seule certitude, c’est Erik J. Certon, auteur bien connu des éditions populaires (de son vrai nom Frédéric Certoncini 1888-1969) qui écrit les petits romans policiers sous le titre générique des « Aventures  de Gordon Glengarry Détective » en 1946.
    L’énigme de Fall-River
    L’assassin est dans la calle
    Le tueur du moulin de Touvent
    La piste du sable rouge
    ______________________
    Editions Berger-LevraultBerger-Levrault est l’un des plus vieux éditeurs français car ses origines remontent au XVème siècle !Sans aller si loin, il publie des textes d’Henry Jagot, illustre inconnu qui s’essaye au polar historique entre 1928 et 1932. Belles couvertures non signés.

     

    La disparue de la rue Lepic 1932
    Le suicidé de la rue Jacob 1933
    Vidocq (coll. les grandes vies aventureuses) 1928
    Vidocq (Coll. les romans vécus) 1932

    ______________________

    Editions Bordas

    Créée par les deux frères Bordas juste après guerre, cet maison que tous les enfants connaissent pour avoir potassé leurs livres scolaires s’est essayée pour ses débuts à divers publics.

    Tout d’abord la collection « Le roman policier moderne » compte 7 titres en 1945-46 :

     

    Un étrange anniversaire par Robert Petit (1945)
    La mort du peintre par Edmond Alde
    La loi des suicidés par Robert Petit
    L’auberge du cheval borgne par Robert Petit
    Le glacier de Mortcombe par Edmond Alde
    Le mort s’est trompé d’étage par Hélène de Bauclas (1946)
    L’homme de la lande par Lucien Prioly (deux couv. différentes)

    Puis la série des « Romans étrangers » avec des traduction d’auteurs du nord de l’Europe et des couvertures signées Richovsky et Grangé.

     

    Treize contre treize par Mas d’Azeglio (1946)
    Le visiteur inopportun par A.M .Griffin
    L’affaire de la permission du caporal par Christopher Bush
    Sinclair Lewis par Bethel Merriday
    Sybille par Claude Boncompain
    Les plumets rouges par Mogens Klitgaard
    La rue Bahut par Michel Roche-Varger
    L’idiot par Dostoievsky
    L’affaire de la permission du caporal par Christopher Bush

    Deux titres aux formats plus grand déjà présentés sur le blog grâce à leur belles couvertures paraissent en 1947 :

     

    Quinze cadavres par Caroll G.Daly
    L’énigme du mort vivant par Raoul de Warren

    La collection « Le Lynx » suit également en 1947 avec seulement deux titres :

     

    Meurtre dans le Black-out par E.C.R. Lorac
    La comédienne assassinée par Claude Valmont

    Divers ouvrages dont un illustré par Jean-Gabriel Domergue (dit l’inventeur de la pin-up) :

     

    Et pour finir une mini-série de science-fiction par Lucien Prioly et illustrés par Guy Sabran :

     

    Nous étions 7 astronautes 1946
    L’ile des hommes de fer 1948

    ______________________

     

     Editions Brittia

     

    Petit label créé par le sulfureux Henry Caouissin (1913-2003), éditeur, romancier, réalisateur de cinéma et avant tout farouche défenseur du droit à l’autonomie de la Bretagne.
    Parmi nombre d’ouvrages publiés (souvent en breton dans le texte) deux belles couvertures à découvrir :
    Aux feux tournants des phares par Georges Toudouze (1946) – Illust. Pierre Péron
    Souvenirs d’un barde errant par Théodore Botrel (1946)

    ______________________

    … à suivre …

     

  • Petites maisons : A comme…

    A la Pyramide

    Editeur situé en zone libre à Limoges (9, rue des filles Notre-Dame) qui propose de petits romans policiers entre 1941 et 1943.

     

    L’auberge tragique par Luc Gervais (1941)
    Le foulard de soir verte par Georges Avryl (1942)
    Le crime de Monsieur Pan par Roger Brailles (un roman + 4 nouvelles en 1943)
    La borne 50 par Charles Christian (1945)

    ______________________
    Altasia
    Petite maison basée à Colmar qui publie en même temps cinq ouvrages de Herbert Léger sous les pseudonymes de John Curtiss en France et Salvatore Trafalgar en Allemagne. Les cinq volumes racontent l’histoire d’un détective muet.
    Heureusement qu’il sait écrire… une curiosité !

     

    Le deuxième testament (Das doppelte testament 1955)
    Pardon, je m’appelle Chicago (Verzeihung, mein Name ist Chicago)
    Monsieur Absalon et ses chats (Die Katzen des Herrn Ypsilon)
    Crime sur un roman (Tod in der linken Hand)
    L’assassin des Hautes-Roches (Der Mörder wohnt im Schloβ 1957)

    Il semble que ce éditeur n’a rien à voir avec Altasia qui propose à partir de 1937 des histoires pour la jeunesse sur l’aventure, la nature et le scoutisme.

    ______________________
    Anquetil (Editions Georges)

     

    Louis-Georges Anquetil (1888-1945) est un touche-à-tout qui fût avocat, journaliste, directeur de journaux, romancier, éditeur, homme politique … bref un personnage atypique condamné plusieurs fois pour injures, voies de fait, agressions et diffamations.

    Vers 1923, il crée sa propre maison où parait son plus grand succès : Satan conduit le bal « roman roman pamphlétaire et philosophique des mœurs du temps » qui s’écoule en grand nombre. Il récidive en 1939 avec Hitler conduit le bal, où il dénonce clairement le nazisme ce qui lui vaudra d’être déporté à Buchenwald où il finira ses jours en 1945.
    Le livre sera réédité après sa mort par l’Agence Parisienne de Distribution en 1952 (8, rue du croissant Paris 2°).

    Satan conduit le bal, 1925
    Magnifique couverture de Pierre Leven (1891-1978)

    A partir des éditions Georges Anquetil (39, Bd. Berthier Paris 17°) ou de son autre label Paris-Edition (22, rue de la Grange aux belles Paris 10°), il laisse quelques douzaines d’ouvrages entre 1925 et 1930 dont des romans policiers :

     

     

    L’armée du crime par par Marcel Nadaud et André Fage
    Les morts mystérieuses par Marcel Nadaud et Maurice Pelletier
    Vertigo par Georges Anquetil (couverture hallucinante de Charles Blanc).

    .. quelques textes érotiques :

     

    La maitresse illégitime par Georges Anquetil (1923)
    Kama Sutra (1924)
    L’art d’aimer (couv. Pierre Leven)

    …et des romans de moeurs illustrés par Jean Saunier :

     

    Amour sauve-moi ! par Jean Petithuguenin
    Cheval de guerre par Ernst Johannsen
    Les forçats de la neige par Marcel Nadaud et André Fage
    Sous le masque de la vertu… de la débauche mondiale par Jules Violet

    « Cheval de guerre » de l’allemand Ernst Johannsen est pratiquement l’histoire adaptée par Steven Spielberg en 2011 au cinéma, bien que l’idée de départ soit crédité à l’anglais Michael Morpurgo.

    Voir également la vie de Willy en 1927.

    ______________________

    Artima

    Les ARTIsans en IMAgerie basés à Tourcoing dans le nord produisent à compter de 1943 des centaines de fascicules de bande dessinée. Leur immense production est complétée par de petits formats et deux courtes séries, Angoisse et Cupidon.

    Série Angoisse – Alain Barrois,  le roi des détectives (avec 4 histoires seulement en 1945, couv. Henri Dimpré) :

    Série Angoisse

    Torpille MX 33 (André Valmont)
    La bande noire (André Valmont)
    La griffe de tigre (Luc Valmont)
    Le chanoine rouge (Luc Valmont)
    Question : Frères, parents ou changement de nom ?

     

    Série Cupidon  (aussi 4 histoires illustrées par Maurice Cladé) :
    Série Cupidon
    Quand l’amour triomphe par René Lucron
    Un bel amour par Lucien Vernet
    Toi seule que j’aime par Pierre Laurent
    Vengeance mexicaine par Richard Texier
    ______________________

    … à suivre …

  • Barnaby Ross

    Barnaby Ross est un pseudonyme utilisé à partir de 1932 par deux cousins et romanciers américains, Manford Lepovsky (Manfred Bennington Lee 1905-1971) et Daniel Nathan (Frederic Dannay 1905-1982).
    Les deux hommes sont plus connus sous le nom d’Ellery Queen.

    Editions originales américaines 1932-33

    Afin de ne pas lasser les lecteurs avec les histoires d’Ellery Queen, ils créent le personnage de Drury Lane, vieil acteur anglais retraité et sourdingue, qui habite un château à proximité de l’Hudson river près de Tarrytown, au nord de New York. Drury Lane est aussi le nom d’une rue de Londres.

    Sa perspicacité et son don de lire sur les lèvres lui permettent de résoudre des énigmes complexes, parus sous seulement quatre titres parus en France dans la collection « Détective » chez Gallimard :

    • La Tragédie de X (EO 1932)
    • La Tragédie de Y (EO 1932)
    • La Tragédie de Z (EO 1932)
    • La Dernière Affaire de Drury Lane (EO 1933).

    Editions françaises chez Gallimard

    Il est dommage que les auteurs n’aient pas continuer cette courte série car ce personnage est intéressant et bien qu’handicapé par sa surdité dénote d’une logique implacable. Notez que le dernier titre de Barnaby Ross a fait l’objet d’un petit tirage et est rare.

    Un livre rare pas facile à trouver …

     

    Enfin, sachez qu’il existe un autre romancier américain qui signe du pseudonyme de Barnaby Ross en la personne de Don Tracy (1905-1976) ses romans noirs à partir de 1960. A ne pas confondre !

  • Collection Cristal

    Publiée entre 1959 et 1961 par les Editions du Champ de Mars alors supervisées par André Guerber, la collection Cristal est le prototype même de la série montée de toutes pièces en piquant des titres et des textes dans d’anciennes collections, et en mélangeant le tout sans aucun respect ni de l’auteur ni du dessin de couverture !

    Collection Cristal

    Ainsi, on note que de nombreux ouvrages proviennent de la série Le Loup aux éditions Thill, de la série Police aux éditions de la Seine, de la collection Détective pocket aux éditions Baudelaire, des éditions Universal Publications, de la collection Epouvante aux éditions de la Corne d’or …

    … bref du pur « Guerber » dans le recyclage de titres provenant de collection diverses, certainement sans déclarer aux ayant-droits la parution de leurs textes originaux sous d’autres titres et d’autres noms… et certains titres se retrouveront à nouveau dans la collection du Moulin Noir quelques années après !

    Je ne vous parle pas des couvertures certainement piquées à quelque série italienne ou espagnole.

    L’étude ci-après a été réalisé par Pfinge : Impressionnant ! !

    1 Vol au cimetière par Véra Carlton
    Vol au cimetière Ellen Edisson Col. Le Loup Ed. Thill

    2 Chante et tais-toi par Fernand Trignol
    Satan est là Col. Détective-Pocket n°1
    Vaisselle de fouille Trignol Col. Police n°2 Ed. de la Seine
    Ne compte pas sur le sursis Buddy Wesson Col. Moulin Noir n°35

    3 Dernière rafale par Julien Savel

    4 Dix ans de frigo par Leslie Huxon
    Dix ans de frigo Leslie Huxon Col. Service Secret n°44 Ed. Champ-de Mars
    Leslie Huxon ou Frankie Carnis (en page de titre) : Dix ans de frigo Best seller noir n°2 Ed. Thill
    Intrigue parfaite Leslie Huxon Col. Detective-Pocket n°11

    5 Passage pour l’enfer par Douglas Lloyd
    Passage pour l’enfer /Clark Carrados Col. Le Moulin Noir n°42 Ed. Champ-de Mars
    Les morts se conservent au frais Ralph Merced et Jack Steamer Col. Service secret Ed. de La Seine  n°4
    Les morts sont discrets Col. Service secret n°39
    FBI contre FBI Ch. Mitchell Col. Service secret Ed. Baudelaire n°50

    6 Visa pour la honte par Anton Schaffer

    7 Six balles dans la peau par David Horton

    8 Mauvaises passions Untermeyer Walter Jr
    Même titre – col. Cristal n°8 Ed. Champs de mars – 1962
    Donne-moi cette femme de William Ard  Col. Detective Pocket n° 3 Ed. Baudelaire – 1963

    9 Concours de circonstances par Robert-Georges Méra
    Concours de circonstances Robert Georges-Mera Commissaire Renaudin Ed. La Corne d’or n°5

    10 La rafale est partie par John Lewis John

    11 Le cadavre encombrant par A. Curtiss

    12 La mort aux vifs par Ergé Hemm
    La mort aux vifs Robert-Georges Méra Col. Epouvante n°3 Ed. La Corne d’or

    13 Ni plomb ni couronne par Jean Raynal
    Visa sans retour Clarck Carrados Col. Service secret n°49

    14 La tête du coupable par Robert-Georges Méra
    La tête du coupable Robert Georges Méra Commissaire Renaudin n°4 Ed. La Corne d’or

    15 Aventure à minuit par Bill O’Connor
    Aventure à minuit  W. Catanzaro  Col. Le Moulin Noir n°46 Ed. Champ-de Mars

    16 A qui se fier ? par Andy Knight
    A qui se fier ? Robert-Georges Méra Col. Espionnage Ed. La Corne d’or
    A qui se fier ? Irving Le Roy Irving Col. L’Aventurier n°82 Ed. Fleuve noir

    17 Renaudin à Chicago par Robert-Georges Méra

    18 L’agent double par Ed Jones
    Aller sans retour Col. Detective-pocket n°18 Ed.Baudelaire

    19 La panthère noire par James Mason
    Opération S.O.S. Curtiss Richard Col. SOS n°4 Ed. Baudelaire
    La panthère blonde  Donald Curtiss Col. Service secret n°40 Ed. Baudelaire

    20 Documents à vendre par Robert-Georges Méra
    Du cirage dans le brouillard Elvis Martin Col. SOS n°9 Ed. Baudelaire
    Cadavre à louer Keith Luger Col. Service Secret n°43 Ed. Baudelaire
    La rouquine Flamboyante Herbert Ghilen Col. Super crime Éd. du Bois de Boulogne
    La rousse vous incendie Herbert Ghilen Col. Service Secret n°9 Ed. de la Seine

    21 Existences à liquider par Andy Knight
    Existences à liquider Robert-Georges Méra Col. Espionnage Ed. La Corne d’or

    22 Cinq minutes après minuit par E.S.Brown

    23 Terreur noire par Bill O’Connor Bill

    24 Bombe mortelle Dominique Taven

  • Editions Rouff, Aventures policières

    La collection Aventures policières parait en 1937-38 aux éditions Jules Rouff, vieille maison installée au 8, boulevard de Vaugirard à Paris 15°, alors sous la direction de Frédéric Rouff, fils du fondateur.

     n°1 à 20

    Outre les auteurs français incontournables de ces 40 petites histoires policières comme Paul Darcy, Léonce Prache son épouse ou Marguerite Geestelink, la série a la particularité d’accueillir des auteurs anglais traduits, ce qui est classique pour des collections de romans mais pas si courant pour des fascicules de 32 pages.

    n°21 à 40 (manque le n°26 !)

    Chaque samedi pendant un an paraissent donc ces historiettes, illustrées par l’incontournable Jean Saunier, ainsi qu’Henri Armengol, prolifiques illustrateurs de talent.
    A découvrir…

    1. Le meurtre de la rue Hastings par C. H. Wade
    2. Le ticket de métro par Emile Pagès
    3. Le drame du studio 5 par René Duchesne
    4. Le criminel mystérieux par Juliane Ossip
    5. La victime endormie par Charlotte Dockstader
    6. Le drame du Mas d’Orsans par Paul Darcy
    7. La bande du Marquis par Michel Nour
    8. Le mystère de la vallée de Chevreuse par Pierre Monnot
    9. La huitième édition par Nelson Dream
    10. L’anneau de verre par Delphi Fabrice
    11. Blazac, cambrioleur amateur par René Duchesne
    12. Dans les griffes des gangsters par Jacques Faure
    13. Les sept et demi par Jean Créteuil
    14. Cent mille francs ont disparu par Paul Darcy
    15. Qui a tué ? par Pierre Monnot
    16. La cachette mystérieuse par Frédérick B. Hamilton
    17. L’affaire du rapide 23 par Eck Bouillier
    18. L’attaque du pont de Sèvres par Léonce Prache
    19. Un cri dans le brouillard par Félix Léonnec
    20. Le marchand de pain d’épice par Jonathan B. Cumberly
    21. Le vol de la banque Merville par Robert Lortac
    22. Le geste accusateur par Emile Pagés
    23. L’agent HV 16 du 2e Bureau par René Duchesne
    24. La vengeance du singe par Lonsdale Thornston
    25. L’étrange idée de l’inspecteur Ward par Jacques Faure
    26. La ferme rouge par Jean Laurent
    27. L’agence Bakerson par Eck Bouillier
    28. L’homme double par Gabriel H. Massingham
    29. L’affaire Daby par Léon Tessé
    30. Les vingt mètres de corde par Léonce Prache
    31. L’inconnu de la nuit tragique par Michel Nour
    32. La statuette d’or par Juliane Ossip
    33. L’étoile des gangsters par Marguerite Geestelink
    34. Monsieur Bisouard a disparu par Max Danset
    35. La boîte de fer-blanc par Michel Nour
    36. Le collier de perles par Bryan Preston
    37. Le tableau de Van Dyck par Paul Darcy
    38. Le mystère du rapide par Félix Leonnec
    39. Les bijoux du Grand-Duc par Félix Celval
    40. Le mannequin de cire par Stanley Slinger

    Indice 7/10.

    Merci à Gilles Barillier pour avoir complété ces visuels.

  • Revue Galaxie

    C’est l’écrivain et éditeur Horace Léonard Gold (1914-1996) qui fonde en 1950 la revue Galaxy Science-fiction. Surfant sur la nouvelle mode des romans d’anticipation, la revue propose des nouvelles et des articles des auteurs de science-fiction alors peu connus, comme Isaac Asimov ou Robert Silverberg.

    Le n°1 est publié en octobre 1950, les sorties mensuelles se poursuivent jusqu’à la fin 1958, puis deviennent bi-mensuelles.

     Les 25 premiers numéros US – n°1 Octobre 1950

    Les illustrateurs américains sont devenus au fil du temps des artistes vénérés outre-atlantique. On reconnait au fil des dessins de couverture Emsh (Edmund Alexander Emshwiller), Mel Hunter (Milford Joseph Hunter), Schomburg (Antonio Alejandro Schomburg) et encore René Vidmer, Chesley Bonestell, Dick Francis …

    ___________________

    Trois ans plus tard parait en France la revue publiée par les éditions Nuit et jour, 14 bd. de la Madeleine à Paris, sous la direction artistique de Pierre Lagarrigue. Sans doute influencé par les éditions du Fleuve Noir qui cartonnent avec leur série Anticipation, la revue Galaxie Science-fiction propose des traductions littérales relativement mauvaises des articles américains, agrémentés rarement de textes de romanciers français.

     
     Les 25 premiers numéros Français – n°1 Novembre 1953

    La série reprend les couvertures des éditions américaines dans un désordre éloquent, on regrette que l’illustrateur Brantonne ne se soit pas régalé à les illustrer.

    Indice 4/10.
    Curiosité : le n°13 est signé n°1 sur la couverture, puis on retrouve ensuite le n°14. Sans doute une tentative de renumérotation avortée…

  • Bibliothèque Nelson

    Les éditions Nelson sont parmi les plus prolifiques de la première moitié du XXème siècle dans le monde. On prétend qu’elles ont publiées autant de livres que d’étoiles dans la voie lactée, ce qui est à peine exagéré !  Apparues vers 1910 en France, la grande collection Nelson (qui compte 453 titres) est dirigée par Charles Saroléa, directeur de la section Française à l’Université d’Edimbourg.

    Après un an de collaboration avec Bernard Grasset, l’éditeur écossais décide de voler de ses propres ailes et inonde le marché français de ses petits formats, ce qui rend jaloux nombre d’éditeurs parisiens qui ne savent pas fabriquer d’aussi beau ouvrages brochés à d’aussi petits pris (1fr,25).

    Suivront la collection Victor Hugo (51 titres), et les éditions Lutétia, plus une ribambelles de séries (à découvrir sur ce blog de spécialistes), la collection Bibliothèque illustrée ici en présentation parait en proposant des ouvrages pour un jeune lectorat.
    Nelson n’avait pas peur de faire la concurrence aux éditeurs locaux, et on peut penser que cette collection était destinée à faire du tort à la Bibliothèque reliée de chez Plon.

    On retrouve parmi les illustrateurs de cette série Léo Lelée, Maximilien Vox dessina le célèbre logo du Masque, Jean Routier ou encore Jean Saunier.

    Collection Bibliothèque illustrée (1936-1938)

    1 Paul Arène – Contes et nouvelles de Provence
    2 André Demaison – Histoires de bêtes qu’on dit sauvages
    3 Jacques des Gachons – Gens de France au labeur
    4 Mme Frances Hodgson Burnett – Le petit lord Fauntleroy
    5 Rudyard Kipling – Contes choisis
    6 Owl Grey – Sajo et ses castors
    7 Dr Jean Louis Faure – Au Groenland avec Charcot
    8 Mme Frances Hodgson Burnett – La petite princesse
    9 Léonce Bourliaguet – La forêt sereine
    10 Edison Marshall – De la jungle au grand nord
    11 Charles Dickens- Contes pour le temps de Noël
    12 Andersen – Contes
    13 Jean Tousseul – Contes et nouvelles des bords de la Meuse
    14 Mark Twain – Le prince et le pauvre
    15 Gaston Chéreau – Contes et nouvelles de Gascogne
    16 Johanna Spyri – Heidi
    17 Henri Bordeaux – Contes et nouvelles de Savoie
    18 Jack London – L’appel de la forêt
    19 Lewis Carroll – Alice au pays des merveilles et De l’autre côté du miroir
    20 Erich Kastner – Trois hommes dans la neige
    21 Alexandre Dumas – Histoire de mes bêtes
    22 Edouard Peisson – Gens de la mer
    23 Jules Sandeau – La roche aux mouettes
    24 Daniel Defoe – Robinson Crusoe
    25 Robert Louis Stevenson – La flèche noire
    (…)